Please disable your adblock and script blockers to view this page.
Plein ecran

Nuit sanglante dans les Bouches-du-Rhône (Màj)

17/02

Une fusillade a eu lieu dans la nuit de jeudi à vendredi sur l’autoroute A55, dans le sens Martigues-Marseille. Deux véhicules ont pris en chasse une autre voiture avant d’échanger des coups de feu. Selon des témoins, l’auto poursuivie a terminé sa course en faisant des tonneaux avant que son conducteur ne soit abattu.

Des véhicules ont notamment été incendiés, rendant compliquée l’identification de la victime. Cet homicide s’apparenterait pour le moment à un règlement de comptes.


La nuit de jeudi à vendredi a été particulièrement violente dans le département des Bouches-du-Rhône. Deux personnes sont mortes par balles et une troisième a été blessée dans trois fusillades n’ayant, a priori, aucun lien entre elles.

Jeudi, vers 23 heures, trois véhicules sont lancés dans une course folle sur l’autoroute A55, dans le sens Martigues-Marseille. Une Twingo noire, est poursuivie par deux autres véhicules dont au moins une grosse cylindrée. Au niveau de la commune de Gignac, des coups de feu sont tirés en rafale. Le conducteur de la Twingo perd alors le contrôle de son véhicule et fait des tonneaux. L’un des poursuivants sort de sa voiture pour l’abattre avec sa kalachnikov. La Twingo est alors incendiée, ainsi que l’un des deux véhicules des assaillants.

Un témoin, automobiliste qui circulait sur l’autoroute, interrogé par France Bleu Provence, raconte la scène : « D’un seul coup, il y a trois véhicules qui sont passés très vite […] J’ai dit aux enfants: “Il va y avoir une catastrophe“. Cinq, six cents mètres plus loin, moins d’une minute après, on a entendu des coups de feu, plusieurs rafales, et deux véhicules sur le toit qui étaient en flammes. » Les tueurs prennent la fuite à bord du troisième véhicule.

(…)

À peu près au même moment, un homme a été blessé par balle au bras dans les quartiers Nord de Marseille (13e arrondissement).

(…)

À Aix-en-Provence, c’est un homme de 25 ans qui a été abattu dans un quartier sensible de la périphérie de la ville. Quatorze balles ont été tirées et six ont atteint la victime. L’homme, connu des services de police, est mort avant l’arrivée des secours. La police écarte pour le moment la thèse du règlement de compte.

(…)

(…) Le Figaro

Bonne Dégaine

Aidez-nous à administrer ce site

 

 


 

Abonnement mensuel

 

Abonnement hebdomadaire

Commentaires

X