Please disable your adblock and script blockers to view this page.
Plein ecran

Picardie : cinq voitures personnelles de policiers brûlées en quatre jours (MàJ)

16/02

16/02/2017

Cinq voitures personnelles de policiers ont été incendiées depuis lundi dans l’Aisne et l’Oise sans pour autant qu’à ce stade un lien entre les différentes affaires soit clairement établi, a-t-on appris jeudi de sources concordantes.

Dans la nuit de lundi à mardi d’abord, les voitures personnelles de deux policiers ont été brûlées à Sainte-Geneviève et à Lachapelle-Saint-Pierre, dans l’Oise, a affirmé le parquet de Beauvais, selon lequel les deux véhicules étaient garés à proximité du domicile des policiers.

Mercredi matin, dans une petite ville près de Compiègne (Oise), deux voitures d’un couple de policiers ont été brûlées, selon une source proche de l’enquête.

Enfin, dans la nuit de mercredi à jeudi, « la voiture d’un policier, garée à proximité de son domicile, a été brûlée dans le centre-ville de Soissons« , dans l’Aisne, a indiqué le parquet de cette ville. Selon cette source, ce policier travaille au commissariat de Soissons.

Pour l’heure, « il n’y a rien qui permette de dire qu’il y a un lien entre toutes ces affaires si ce n’est qu’effectivement il s’agit à chaque fois de voitures de fonctionnaires de police, que ce sont les mêmes types de cibles. Mais les individus qui ont brûlé ces différentes voitures sont-ils les mêmes ? On ne sait pas« , a ajouté le parquet de Soissons, précisant qu’il n’y pas eu d’interpellations à ce stade.

bfmtv


14/02/2017

Hebergeur d'imageDeux voitures de policiers travaillant à Sarcelles (Val-d’Oise) et résidant dans l’Oise ont été incendiées dans la nuit de lundi à mardi.

Il est un peu plus de 1 h 30 lorsque le premier feu se déclare à Sainte-Geneviève. Le véhicule est alors stationné dans la cour de la propriété du fonctionnaire. Les pompiers de Noailles interviennent rapidement et viennent à bout du sinistre. Peu avant cinq heures, à trois kilomètres de là, une autre voiture part en fumée. Cette fois-ci alors qu’elle est garée en pleine rue, dans une zone pavillonnaire de Lachapelle-Saint-Pierre.

Si la concordance des faits semble indiquer la piste criminelle, l’enquête devra se charger de le confirmer. Difficile aussi de savoir, pour l’heure, si ces incendies sont liés à l’affaire Théo et au contexte particulièrement tendu qui en découle. Est-ce que les deux policiers ont été suivis depuis le Val-d’Oise jusqu’à leur domicile ? Est-ce que des Oisiens ont voulu s’en prendre à eux, informés de leur activité professionnelle ? (…)

Source

Bonne Dégaine

Aidez-nous à administrer ce site

 

 


 

Abonnement mensuel

 

Abonnement hebdomadaire

Commentaires

X