Plein ecran

Aubervilliers (93) : La BAC sous le coup d’une enquête après une interpellation à Clichy

Fév
2017

Trois points de suture au cuir chevelu, une dent cassée et un hématome sur le visage. C’est le bilan médical de l’interpellation d’Hicham*, dans la nuit du 3 au 4 février dernier à Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine), par des policiers de la brigade anticriminalité (BAC) d’Aubervilliers (Seine-Saint-Denis).

Une bavure présumée qui fait désormais l’objet d’une enquête judiciaire. Mardi dernier, au lendemain de la plainte déposée par ce jeune habitant de Saint-Ouen de 19 ans, le parquet de Bobigny a ouvert une enquête préliminaire pour violence par personne dépositaire l’autorité publique. L’Inspection générale de la police nationale (IGPN) a été saisie.

La nuit des faits, Hicham circule en voiture avec deux amis dans le secteur de la Porte de Saint-Ouen lorsqu’il aperçoit deux voitures de police rouler à vive allure. « Il y avait aussi un motard en civil qui les accompagnait. Comme on n’avait rien à faire mais qu’on ne voulait pas rentrer, on a décidé de les prendre en filature par curiosité. » Même s’il admet que « ce n’était pas une très bonne idée », l’étudiant en BTS assure qu’il n’a « rien fait de répréhensible » et qu’il n’était « animé d’aucune mauvaise intention ». […]

* le prénom a été modifié

Le Parisien

Immigration : Anne Rosencher fustige Léa Salamé et "le décalage de la France bobo"
"Dear White People" : Netflix accusé de racisme anti-blanc

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu