Plein ecran

Attentat déjoué à Montpellier : un labo pour fabriquer des explosifs découvert (MàJ vidéo : les précisions sur les profils des suspects)

13/02

13/02/17

On en sait un peu plus sur les trois suspects interpellés dans l’Hérault et qui préparaient un attentat imminent sur le sol Français. Deux des suspects devaient se marier, l’adolescente de 16 ans qui avait prêté allégeance à l’EI et le chimiste de 20 ans. Un autre homme de 33 ans devait aider la jeune femme à quitter le sol français après l’attaque perpétrée par son mari.


12/02/17

Quatre personnes, dont une mineure de 16 ans, soupçonnées de préparer un attentat en France, ont été arrêtées vendredi matin à Montpellier, à Clapiers et aux alentours par la Sous-direction antiterroriste (SDAT). L’un des interpellés comptait sévir l’été dernier et « faire un carnage » lors de la fête de la Saint-Louis à Sète. Il n’a pu passer à l’acte faute de matériel.

Nos confrères de Midi Libre apportent une information de plus ce dimanche matin dans l’affaire de l’attentat déjoué fin de semaine dans l’Hérault. L’un des interpellés, dans le viseur des autorités depuis cet été, avait semble-t-il envisagé de passer à l’acte et « faire un carnage » lors de la traditionnelle fête de la Saint-Louis à Sète. Selon les sources des journalistes héraultais, concernant l’individu visé, « Ce Sétois de 35 ans (Malik Hammami), décrit comme très discret et ne faisant confiance à personne, avait, en juin, activé des réseaux en Île singulière pour rechercher des armes de guerre. Après quelques semaines d’attente, il n’avait pu trouver ce qu’il désirait. » Mi-août, il aurait abandonné l’idée de commettre l’irréparable.

L’Indépendant


11/02/17

Quatre personnes ont été arrêtées à Montpellier. Elles sont soupçonnées d’avoir préparé une attaque terroriste. Parmi eux, une adolescente de 16 ans. Selon Bruno Le Roux, le ministre de l’Intérieur, l’attaque était imminente.


A Clapiers, près de Montpellier, Mohamed, 41 ans, est abasourdi après l’interpellation vendredi de quatre personnes soupçonnées de préparer un attentat. Il hébergeait l’un d’eux, âgé de 20 ans, dans son appartement, où les enquêteurs ont en outre saisi un puissant explosif.

« Sur certaines questions (en lien avec la religion, NDLR), je le trouvais évasif, sur des questions fondamentales, il ne me répondait pas », se remémore Mohamed, rencontré par une journaliste de l’AFP au pied de l’immeuble où l’arrestation a eu lieu.

« Apparemment il avait appris la religion sur internet, j’ai bien senti qu’il avait pas bien saisi le sens de la religion », se souvient à ses côtés sa sœur Myriam, de grands yeux verts encadrés par un voile rose.

« En apparence, on n’aurait pas dit que c’était un futur terroriste », poursuit Mohamed à propos de Thomas, qui vivait dans son logement pendant que lui-même habitait chez un membre de sa famille. Dans ses mains, un trousseau de clés désormais inutiles: la porte d’entrée de son habitation, explosée pour les besoins de l’interpellation survenue vendredi au petit matin, a été remplacée.

Myriam, elle, se dit « sous le choc »: c’est elle qui avait convaincu il y a quelques jours Mohamed d’accueillir Thomas chez lui. Myriam, elle, connaissait sa petite amie, Sarah, 16 ans et elle aussi interpellée vendredi.

(…)

La Croix

Merci à vlcsnap et Neuneu.


Quatre personnes ont été arrêtées ce vendredi à Montpellier, dans le cadre d’une opération antiterroriste. Elles sont suspectées d’avoir préparé un attentat en France. L’un des suspects vivait dans un appartement à Clapiers. Le propriétaire, qui ne se doutait de rien, fait part de son choc à BFMTV. « En apparence, n’importe qui n’aurait jamais pensé que c’était un futur candidat pour faire des attentats sur Montpellier. J’en reste étonné », confie-t-il.


10/02/17

L’adolescente de 16 ans avait prêté allégeance à Daesh dans une vidéo, ont indiqué des sources proches de l’enquête. Cette jeune fille avait diffusé cette vidéo le 8 février, sur les réseaux sociaux, ont précisé ces sources.

[…] une jeune fille de 16 ans avait été repérée sur les réseaux sociaux, après avoir exprimé la volonté de partir en zone syro-irakienne ou sinon de frapper la France. « L’un de ses mentors était un des objectifs de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) », a ajouté cette source. Selon les premiers éléments dont disposent les enquêteurs, cet homme, âgé de 20 ans, projetait de « se faire exploser », a complété la source. […]

Sud Ouest


Quatre personnes ont été arrêtées ce vendredi matin à Montpellier et à Sète par la sous-direction antiterroriste de la police judiciaire, avec l’aide du Raid, dans le cadre d’une enquête des services antiterroristes. Trois hommes et une femme seraient soupçonnés de préparer une action violente à Paris . L’un des hommes est lui soupçonné d’avoir voulu commettre une action kamikaze en France

20170210110804175-0

Visiblement, une adolescente de 16 ans devait servir « d’appât » et se faire sauter avec un gilet explosif dans un lieu touristique de la capitale. La jeune fille avait été repérée sur les réseaux sociaux, après avoir exprimé la volonté de partir en zone syro-irakienne ou sinon de frapper la France. « L’un de ses mentors était un des objectifs de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) », ajoute une source policière.

Selon le site d’informations LCI, les trois autres arrestations concernent des hommes, majeurs : le petit ami de la jeune femme, un commanditaire présumé et un complice. Ils sont en garde à vue pour 96 heures, la durée autorisée dans le cadre d’une enquête pour terrorisme. Au cours d’une perquisition, les enquêteurs ont retrouvé une quantité non négligeable de TATP

(…) La Dépêche

Bonne Dégaine

Commentaires

X