Plein ecran

Manifestation afro-féministe contre le « Bal nègre » : « Olélé, olala, si t’es blanc, on t’écoute pas »

05/02

Le «Bal Nègre» était un lieu populaire de la vie nocturne parisienne dans les années 20 et 30. Guillaume Cornut, ex-trader et pianiste, veut rouvrir le lieu depuis 2010, comme il le souligne dans une interview à l’AFP qui date de 2015. (source)

«Je souhaite redonner au Bal Nègre l’esprit cabaret de ses origines avec des tables, un bar et, au cœur de tout cela, toutes les musiques et un cocktail de cultures», expliquait-il alors.

Ayant interpellé la mairie de Paris, qui était en contact avec lui, le Cran a pu entrer en relation avec l’organisateur du « bal nègre ».

« Les discussions ont permis d’aboutir à un accord : l’enseigne sera débaptisée » a déclaré Ghyslain Vedeux administrateur du Cran en charge des relations-police société civile.

Le rassemblement pour la disparition définitive du « Bal nègre » a toutefois été maintenu.

Une personne venue remettre en question le motif du rassemblement se fait conspuer avec le slogan « si t’es blanc on t’écoute pas »

Bonne dégaine

Commentaires

Les commentaires ont été archivés.
X