Plein ecran

Pédophilie : d’après Interpol, « certains réseaux sociaux ne coopèrent pas »

11/01

Chaque jour, des centaines de milliers d’images à caractère pédopornographique sont échangées sur internet. « Un trafic lucratif » et sans limite où parfois même des nourrissons sont abusés. Mais la lutte s’organise. Lundi, grâce une base de données internationale sur l’exploitation sexuelle des enfants, Interpol est parvenu à franchir le cap des 10.000 victimes identifiées, en sept ans.

Aidez-nous à administrer ce site

 

 


 

Abonnement mensuel

 

Abonnement hebdomadaire

Commentaires

X