Please disable your adblock and script blockers to view this page.
Plein ecran

Un mathématicien prévoit l’effondrement de l’Occident pour 2020

10/01

Le début de la fin pour l’Occident ? Un mathématicien, Peter Turchin, a mis au point un modèle qui prédit un effondrement social dans les années 2020 (et son modèle décrit très bien les siècles passés…). Il utilise des équations historiques et mathématiques pour prédire l’évolution des sociétés, est très inquiet concernant l’avenir de la civilisation occidentale.

L’un des facteurs étudiés par le professeur est le concept de « surproduction de l’élite », dans lequel les riches deviennent de plus en plus riches, mais aussi de plus en plus nombreux, et se coupent de la population, ce qui entraîne une « polarisation idéologique et une fragmentation de la classe politique ».

Professeur d’écologie et de mathématiques, il étudie l’histoire comme une science dure, à l’aide d’équations, de tendances et de modèles prédictifs. Ce champ d’étude, appelé cliodynamique, vise à « découvrir les principes généraux qui expliquent le fonctionnement et la dynamique des sociétés historiques réelles« , explique-t-il sur son site. Cette idée peut être mise en relation avec celles des chercheurs en écologie, qui cherchent à prédire l’évolution et les déplacements des espèces animales.
« La cliodynamique (de Clio, la muse de l’histoire, et la dynamique, l’étude des raisons pour lesquelles les choses changent avec le temps, ndlr) est la nouvelle zone transdisciplinaire de la recherche à l’intersection de la macrosociologie historique, de l’histoire économique/cliométrie, de la modélisation mathématique des processus sociaux à long terme, et de la construction et de l’analyse des bases de données historiques« , précise-t-il.

Il a étudié l’évolution des sociétés humaines entre 1500 avant Jésus-Christ et l’an 1500 ans, et en a retiré quarante facteurs, qui lui permettent – assure-t-il – de prédire l’évolution de notre société actuelle.

Dans une étude publiée en 2013 dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences, il avait noté que la technologie militaire et les conflits entre sociétés étaient les principaux facteurs d’évolution d’une civilisation.

Ce modèle montre que « l’instabilité sociale et la violence politique vont atteindre un pic dans les années 2020« , écrit-il dans un article publié sur Phys.org. Selon lui, « l’élection présidentielle que nous avons vécue, malheureusement, confirme cette tendance« . Il admet néanmoins n’avoir pas vu venir l’élection de Donald Trump, sa théorie ne visant pas à prédire des évènement précis, mais seulement des tendances globales. […]

atlantico

Merci à Clementin-e-s Hautain-e-s

Bonne Dégaine

Aidez-nous à administrer ce site

 

 


 

Abonnement mensuel

 

Abonnement hebdomadaire

Commentaires

X