Plein ecran

Lille (59) : Hamed Khiter condamné à 3 ans ferme pour un viol et une série d’agressions sexuelles dans le métro (Màj)

11/01

11/01/2017

Hamed Khiter a été condamné à cinq ans de prison dont deux avec sursis pour le viol et les agressions sexuelles perpétrées en 2014, le long de la ligne 2 du métro. Le tribunal a assorti la peine d’une obligation de soins et de résidence dans l’agglomération lyonnaise, loin des victimes

(…)

Ayant déjà effectué vingt et un mois de détention provisoire, il devrait être libre dans quelques mois.

La Voix du Nord


09/01/2017

Hamed Khiter comparaîtra dès ce lundi pour viol, tentative de viol et agression sexuelle sur des jeunes femmes que le Tourquennois traquait sur la ligne 2 du métro. L’homme, père de famille inséré socialement, avait été arrêté en 2014 à Croix, après une énième agression.

Avril 2014, à Tourcoing, une jeune femme est agressée sexuellement par un individu après avoir pris le métro. Elle subit des attouchements. Dans les mois qui suivent, d’autres agressions sont perpétrées toujours selon le même mode opératoire. L’individu repère ses victimes dans les rames de métro de la ligne 2, puis les suit en ville, avant de les agresser dans des lieux isolés. Mais si le mode opératoire est quasiment toujours le même, l’agresseur opère de façon erratique, à toute heure et dans des secteurs géographiques distincts, compliquant le travail des enquêteurs de la Sûreté urbaine de Tourcoing. Les victimes, elles, sont particulièrement choquées. Dans la nuit du 12 au 13 novembre 2014, l’agresseur franchit un cap. À Croix, une femme est violée juste après avoir quitté une rame de métro. Là encore, le mode opératoire est identique et les policiers sont persuadés d’avoir affaire à un seul et unique agresseur.

Les cinq victimes sont entendues à plusieurs reprises. Les investigations menées permettent alors de mettre un visage sur l’agresseur. Le signalement de l’individu est communiqué à l’ensemble des services de police. Pendant plusieurs semaines, le service spécialisé dans la sécurisation des transports en commun (SISTC) met en place des surveillances spécifiques sur les quais et dans les rames de la ligne 2 du métro pour empêcher toute nouvelle agression. La vidéosurveillance des transports en commun est scrutée par les policiers, à la recherche du suspect.

Le 8 décembre 2014 dans l’après-midi, un homme correspondant au signalement du suspect est repéré dans une station de métro, à Croix. Il est interpellé et placé en garde à vue avant d’être confronté à ses victimes. Salarié sans histoire, marié et père de famille, Hamed Khiter sera finalement renvoyé devant un juge d’instruction. Mis en examen pour viol, tentative de viol et agression sexuelle, l’homme, qui avait à l’époque été placé en détention provisoire, comparaîtra ce lundi devant la cour d’assises du Nord. Le verdict est attendu mercredi.

Nord éclair

Bonne dégaine

Commentaires

Les commentaires ont été archivés.
X