Plein ecran

Voitures incendiées, policiers caillassés … : le bilan de la Saint-Sylvestre (MàJ)

02/01

Alpes-Maritimes (06)

Antibes : Tout du guet apens… Il est près d’une heure, dans la nuit de samedi à dimanche, quand les pompiers sont appelés dans le quartier des Hauts de Vallauris pour un feu de voiture. Arrivés sur place avec deux véhicules et dix hommes, un « comité » les attend. Et pas pour leur souhaiter la bonne année… Les soldats du feu sont en effet pris pour cibles par des jets de projectiles. L’un d’entre eux a même été légèrement blessé au niveau du tibia droit. [...]

Source


Maine-et-Loire (49)

Angers : Cinq arrestations et des voitures brûlées la nuit de la Saint-Sylvestre. [...] les policiers ont procédé à plusieurs interpellations. Trois concernaient des porteurs d’armes prohibées (des pistolets airsoft qui projettent des billes), les deux autres, des auteurs de caillassages sur des agents de la police municipale.

Source


Lyon et son agglomération (69)

Selon nos informations, une soixantaine de voitures brûlées ont été recensées dans l’agglomération, et notamment à Lyon, Villeurbanne, Vaulx-en-Velin et Vénissieux.

Un nombre qui a doublé par rapport à l’an dernier, et qui est même plus haut que celui du 14 juillet 2016 où une cinquantaine de cas avait été recensée à Vénissieux, Meyzieu, Saint-Priest, Villeurbanne et Saint-Fons.

Quelques arrestations ont également été menées, sans plus de détail pour le moment. (…)

Lyon Mag


Aude (11)

Comme c’est régulièrement le cas au cours de la nuit du Nouvel an, des incendies de voiture ont occupé les sapeurs-pompiers carcassonnais pour débuter l’année 2017.

Les secours du chef-lieu sont intervenus à trois reprises entre 0 h 30 et 2 h 30 : c’est tout d’abord à Ozanam, rue Georges-Danton, qu’ils ont été sollicités, avant de rejoindre la rue Alexandre-Guiraud, quartier La Conte, pour maîtriser un 2e sinistre.

Les sapeurs-pompiers carcassonnais ont enfin de nouveau dû se rendre dans le quartier Ozanam, où une 3e et dernière voiture a été détruite par les flammes, rue Gabriel Fauré.

L’Indépendant


Ille-et-Vilaine (35)

A Rennes, au moins trois voitures -garées dans trois parkings- auraient été incendiées.

Source


Nord (59)

À Roubaix, Wattrelos, Hem, Croix et Leers, les sapeurs-pompiers sont intervenus une vingtaine de fois, dans la nuit de samedi à dimanche, pour éteindre des feux de véhicules.

Source


Marne (51)

À Reims la nuit de la Saint-Sylvestre 2016 n’a pas échappé au déplorable rituel des feux de voitures ou autres objets du décor urbain.

Selon les pompiers, six concernent des voitures, quatre des poubelles ou des détritus, la préfecture ne confirmant pas officiellement ces chiffres. La série commençait vers 21 heures à Bétheny dans l’allée Jean-Bart. Elle se poursuivait dans la rue Germaine-Tillion (Épinettes) ; puis dans l’avenue du Général-Bonaparte (Croix-Rouge), et dix minutes plus tard rue de la Cerisaie (proche du canal). Peu après 1 heure du matin, nouveau feu de voiture dans l’allée du Fer-à-cheval (entre Reims et Tinqueux), suivi d’un autre vingt minutes plus tard rue Roger-Foucry (Verrerie). Après l’immolation des véhicules, venait le tour des poubelles et assimilés.

Source


Morbihan (54)

Vannes. Véhicules et poubelles incendiés lors du réveillon

Les pompiers, aidés par la police sont intervenus plusieurs fois dans la soirée du 31 décembre, à Vannes, pour éteindre des incendies. Il n’était pas encore minuit que les pompiers ont été appelés pour intervenir rue Duplessis-de-Grenedan. Une voiture et des conteneurs poubelles étaient en feu. Lors de leur intervention, les pompiers ont été pris à partie par des groupes de jeunes qui leur lançaient des pétards. [...] Des grands conteneurs poubelles ont aussi été incendiés Toujours dans la soirée, un scooter a également pris feu rue Sonia-Delaunay ainsi que plusieurs poubelles, nécessitant l’intervention des pompiers et des policiers.

Source


Hérault (34)

Mais à la vue du gyrophare, plutôt que de se ranger, le conducteur poursuit de plus belle. Et pire, selon les forces de l’ordre, l’automobiliste va les entraîner dans une véritable course-poursuite à travers les ruelles du quartier. Selon leurs témoignages, à leur passage, ils sont caillassés, des poubelles sont placées en travers pour bloquer leur progression. Ils décrivent un mouvement de foule visiblement très hostile. L’équipage, également fin connaisseur du secteur, choisit de se poster dans une rue et d’attendre le retour du suspect. Il finit par réapparaître et arrive droit sur la voiture sérigraphiée. C’est la collision. S’ensuit une interpellation musclée devant le refus d’obtempérer du chauffard.
Et pour cause, il n’est pas titulaire du permis de conduire, vient de vider presque la totalité d’une bouteille de vodka (1,04 g d’alcool dans le sang) et de fumer quelques joints. Les fonctionnaires l’extirpent manu militari du véhicule. Le garçon se débat et, dans la manœuvre, aurait tenté de saisir le pistolet Flash-ball d’un des équipiers. Ce que le suspect démentira en garde à vue. L’un des policiers l’a alors frappé à la tête avec la crosse de son arme. Occasionnant des blessures ayant nécessité des points de suture.
Les trois policiers ont, par la suite, déposé plainte pour violence, l’un d’eux faisant valoir une blessure au tibia. Dans la Twingo, ils saisiront un couteau à cran d’arrêt, un poing américain et 23g d’herbe de cannabis conditionnés en huit sachets. Déjà condamné pour trafic de stupéfiants et sous le coup d’un sursis en lien avec deux précédentes condamnations, ce Montpelliérain sans emploi ni domicile attitré a été déféré devant le parquet en vue d’être jugé en comparution immédiate, devant le tribunal correctionnel de Montpellier.

Le Midi Libre

Des sapeurs-pompiers de Montpellier qui intervenaient ce dimanche soir pour éteindre des feux de containers volontairement allumés dans des rues du quartier de la Mosson-la Paillade sont tombés dans un guet-apens. Les véhicules et les casqués ont été caillassés par un groupe de jeunes encapuchonnés, à proximité d’une station de tramway. Selon nos informations, il n’y aurait pas de blessé, mais, le fourgon de lutte contre les feux urbains a eu sa carrosserie endommagée et les pompiers auraient reçu l’ordre de se retirer et de laisser brûler les poubelles, sans escorte policière. [...]

À 21h30 ce dimanche, une source proche de l’enquête n’expliquait pas l’origine de ces violences urbaines.

Source


Moselle (57)

Deux voitures ont brûlé à Forbach dont une par propagation, quartier Bellevue dans la nuit de la Saint-Sylvestre.

Un contenaire a été aussi pris feu au Wiesberg.Toujours lors de ce réveillon, vers 1h15 du matin, les sapeurs-pompiers ont été alertés pour un feu de voiture sur la place Carmen à Petite-Rosselle.  [...]

Source


Bas-Rhin (67)

(…)
1 h : Retour au Neuhof, alors que la police est alertée d’un véhicule en feu, les fourgons sont la cible de tirs tendus de mortiers. Des fonctionnaires font usage de lacrymogène et du flash-ball pour mettre fin à l’affrontement, tandis que leurs collègues, munis de boucliers, protègent les pompiers. Aucun blessé n’est à déplorer.

1 h 15 : Alors qu’un équipage de police contrôle un jeune homme dans le quartier des Hirondelles à Lingolsheim, un automobiliste leur fonce dessus. Il sera appréhendé plus tard et placé en garde à vue.

1 h 30 : les pompiers finissent d’intervenir au 2 rue Victor-Hugo à Schiltigheim où un balcon a pris feu au 14e (et dernier) étage d’un immeuble à la suite d’un tir de mortier, deux heures plus tôt. Les flammes se sont propagées à l’appartement. Celui-ci est heureusement vide. Cinq voisins ont été incommodés par les fumées. Ils ont tous pu regagner leur domicile après avoir été vus par des médecins du Samu. L’habitant du logement sinistré sera relogé dans de la famille. Dans le bâtiment, les riverains tiennent à souligner la rapidité et l’efficacité des pompiers et des policiers de Schiltigheim.

nuit-de-la-saint-sylvestre-incendie-cause-par-un-mortier-de-feux-d-artifice-qui-est-tombe-au-dernier-et-14-e-etage-d-un-immeuble-rue-victor-hugo-au-quartier-es-ecrivains-1483237450 (1)

Un peu plus tôt, dans le périmètre du quartier des Ecrivains, les forces de l’ordre ont déploré quelques jets de projectiles – notamment des bouteilles – sur leur passage ou lors de leur mission de sécurisation pour éteindre des feux de voitures.


DNA


Ain (01)

Dans la nuit de samedi à dimanche, aux environs de 0h30, deux véhicules ont été incendiés dans le quartier de Nierme, à Oyonnax. Des feux de poubelles se sont ensuite déclarés dans le même secteur.Les sapeurs-pompiers ont été gênés durant leur intervention par un groupe d’une trentaine d’individus qui leur ont jeté des pierres. Un soldat du feu a été blessé au bras, sans gravité.La police d’Oyonnax, renforcée par une équipe de Bourg, a dû employer des grenades lacrymogènes pour disperser les fauteurs de trouble.

Le Progrès


Vienne (86)

Des incidents ont émaillé la nuit de la St-Sylvestre à Poitiers. Le plus important s’est produit vers 0h40 dans le quartier des Couronneries où les véhicules des pompiers et des policiers ont été caillassés. Un rassemblement d’une cinquantaine de personnes a été dispersé par la police.

Au total six feux de poubelles ont été allumé à travers la ville, nécessitant à chaque fois l’intervention des sapeurs-pompiers. Vers 23h30 dans le quartier de Bel-Air, un feu allumé dans des poubelles de l’école Jean Mermoz s’est propagé à deux fenêtres du bâtiment scolaire et a endommagé les locaux des cuisines.Les incidents se sont ensuite concentrés sur la quartier des Couronneries avec des feux de poubelles, rue des Couronneries vers 23h30, rue du Fief des Hausses à minuit, rue de la Clouère à 0h25 et pour finir avenue de l’Europe vers 0h40 où des incidents se sont produits entre les pompiers, les forces de l’ordre et un groupe d’une cinquantaine de jeunes gens. Un feu avait été allumé dans des containers disposés sur la voie publique. Pendant leur intervention, des pierres ont lancées sur les véhicules des pompiers et des forces de l’ordre. Un mineur de 14 ans a été interpellé à la suite de ces incidents. Il sera prochainement convoqué devant un juge pour enfants.

Source


Finistère (27)

A Brest, cinq voitures ont été brûlées cette nuit. Deux voitures route de Gouesnou au garage Renault l’ont été accidentellement, semble-t-il, victimes d’un jet malheureux de pétard. Trois autres ont brûlé rue Paul Bourget à Lambézellec. On signale par ailleurs des feux de poubelle.

Le Télégramme


Yvelines (78)

Vingt-cinq voitures ont été brûlées durant la nuit de la Saint-Sylvestre dans le département des Yvelines. Selon un premier bilan évolutif entre 18 heures et 6 heures du matin, les forces de l’ordre ont relevé dix-sept incendies de voitures et ce qui porte à 25 le nombre de voitures brûlées avec celles qui ont été atteintes par propagation.

Les policiers déplorent trois épisodes de jets de projectiles à leur encontre mais aucun blessé n’est à déplorer. De 23 h 40 à minuit, rue Clément-Ader, dans le quartier du Val Fourré de Mantes-la-Jolie, les fonctionnaires ont été pris pour cible par des inconnus qui les ont bombardés à plusieurs reprises avec des pommes de terre et des fusées de feu d’artifice.

A minuit à Chanteloup-les-Vignes dans le quartier de la Noé, les policiers ont voulu contrôler un automobiliste qui a abandonné sa voiture avant de prendre la fuite à pied. Les fonctionnaires l’ont poursuivi jusqu’à la place de Jade où une quinzaine de trublions leur ont jeté des pierres. Les forces de l’ordre les ont dispersés en tirant des coups de flash-ball. Lorsqu’ils sont revenus à leur point de départ, la voiture du fuyard avait disparu.

(…) Le Parisien

Bonne dégaine

Commentaires

Les commentaires ont été archivés.
X