Plein ecran

13 Novembre : le discours du fils d’une victime a été censuré par l’Elysée

Nov
2016

Michaël Dias, fils de Manuel Dias tué au Stade de France le 13 novembre 2015, a prononcé le seul discours de ce dimanche de commémoration. Un discours émouvant mais qui avait été « relu et corrigé par l’Elysée », a-t-il admis dans L’Equipe ce dimanche, tout en expliquant à quel point il était difficile de « ne pas se faire oublier » en tant que victime. « On nous donne rarement la parole et elle est contrôlée. On nous empêche de pointer du doigt les responsabilités politiques et comme à Nice, on tombe dans les discours bien-pensants. Mon discours pour le dévoilement de la plaque commémorative a été, par exemple, relu et corrigé par l’Elysée », dénonce-t-il.

(…) Le Figaro



Un autre témoignage, celui de la fille de la victime

[…]

Quel regard portez-vous sur les attentats ?

Tous les jours, on en découvre un peu plus sur ce qui s’est passé. On sait maintenant qu’il y a eu plusieurs alertes dans la journée. Je pense qu’il n’y avait pas assez de policiers au Stade de France. Ce n’est pas normal. Il y a eu une faille sécuritaire. Je suis en colère. Le 13 novembre, j’ai perdu mon papa et quelques minutes plus tard, le président quittait le Stade.

Avez-vous été accompagnés après le drame ?

Peu. Nous nous sommes retrouvés, comme toutes les victimes, seuls face à une grosse machine. Il fallait choisir un avocat, faire face aux assurances. Rien n’était centralisé. On nous a orientés vers des associations d’aide aux victimes, mais c’était très léger. On comprend vite qu’il faut se débrouiller seul. […]

Le Parisien

Spectaculaire rebond des banques à Wall Street après l'élection de Donald Trump
Attentat du 13 novembre : les neuf terroristes étaient arrivés en Europe en tant que réfugiés (Der Spiegel)

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu