Plein ecran

Haro sur le bobo !

Oct
2016

(…)Le bobo, c’est aussi le royaume de l’entre-soi, affirme Guilluy. Par exemple dans la culture (cinéma, musique) où prolifèrent les « fils et filles de ». « Haut lieu de la lutte contre le racisme et de la promotion de la mixité, le milieu du cinéma est aussi le plus endogame. »

Il s’amuse du fait que la cérémonie des Césars a récompensé le film Fatima, qui raconte le quotidien d’une femme de ménage algérienne, devant une salle « singulièrement blanche et bourgeoise ». Il aurait surtout pu dire que ce sont des salles toujours blanches qui applaudissent des spectacles qui dénoncent les maux de la fracture sociale.

Mais pourquoi tant de haine ? Parce que pour Guilluy, le bobo ne fait pas ce qu’il dit, tout en faisant culpabiliser celui qui n’écoute pas ses belles paroles. Au moins, le bon réac de droite s’affiche comme tel alors que le bobo est un traître à l’idéal de gauche, qui brouille le clivage de classes.(…)

Le Monde

Merci à handsome55

Démantèlement de la Jungle : « Je veux faire venir mes 4 enfants ici »
Le Havre (76) : drogue et billets de banques marocains et tunisiens

Commentaires

Accueil
Menu
X