Plein ecran

Calais : Une femme interprète violée et des journalistes agressés dans la « jungle » par des migrants afghans (MàJ)

Oct
2016

Une interprète en langue pachtoune, qui accompagnait un journaliste dans la « jungle », a été violée dans la nuit de lundi à mardi. Les faits se seraient produits à l’entrée du bidonville, selon le procureur de Boulogne-sur-Mer Pascal Marconville, qui a confié l’enquête à la police judiciaire de Coquelles.

(…) Les faits se sont déroulés dans la nuit de lundi à mardi, vers 2 h 3 0 : « Une interprète de 38 ans d’origine afghane, domiciliée à Paris, accompagnait un journaliste freelance d’une société de production, qui préparait un documentaire pour France 5 sur les mineurs étrangers isolés », explique le procureur. Tous deux avaient un rendez-vous, et c’est en arrivant à la « jungle », « apparemment dans la bande des 100 mètres » qui sépare le bidonville de la rocade portuaire, qu’ils se sont retrouvés nez à nez avec « trois individus parlant pachtoune, munis de couteaux ». « Ils leur sont tombés dessus, ont volé leur matériel et leur caméra. Pendant que deux des individus maintenaient le journaliste sous la menace d’un couteau, le troisième violait la jeune femme interprète ».

(…) La Voix du Nord


Selon Radio 6, radio locale :

Une journaliste de France 5 s’est fait violer dans la jungle cette nuit (lundi à mardi). Vers 2 h 30, un caméraman et une rédactrice qui effectuaient un reportage ont croisé le chemin de 3 personnes d’origine Afghane. Sous la menace de couteaux, les hommes ont volé les téléphones portables et la caméra et l’un d’entre eux a violé la journaliste de 42 ans. La journaliste est à l’hôpital. La police judiciaire de Coquelles mène l’enquête.

Radio 6

Finkielkraut : "Les évêques de France nous invitent à la soumission compassionnelle"
Margot a perdu sa fille de 2 ans lors de l'attentat de Nice, on lui retire le RSA

Commentaires

Accueil
Menu
X