Plein ecran

Montségur (09) : l’Eglise demande pardon pour les Cathares

Oct
2016

Près de huit siècles après les faits, l’Eglise catholique d’Ariège (sud-ouest de la France) a demandé pardon, dimanche, pour le massacre des Cathares, une des pires atrocités de l’Inquisition durant laquelle des centaines d’hérétiques ont été brûlés vifs.

Cinq cents personnes environ assistaient dimanche à une « démarche de pardon » pour les massacres de Cathares, dans le village de Montségur, où en 1244, environ deux cents d’entre eux ont été brûlés.

(Le château de Montségur)

« Les adeptes de cette voie ont été pourchassés et condamnés à de lourdes peines allant de l’emprisonnement à la mise à mort par le feu, lors de bûchers terribles comme ici, à Montségur« , a reconnu le prêtre qui a ouvert dimanche la célébration prononcée en l’église du petit village de Montségur.

« En cette année 2016 voulue par le pape François comme année de la miséricorde, nous, croyants catholiques en Ariège, ne pouvons aujourd’hui que regretter ces actes et les condamner« , a poursuivi le prêtre. […]

Le 16 mars 1244, environ deux cents Cathares, des chrétiens qui s’opposaient au catholicisme romain, étaient mis à mort après un long siège du château de Montségur. […]

« C’est un pardon qui vient un peu tard mais mieux vaut tard que jamais« , a réagi auprès de l’AFP Gérard Millet, président de l’association « Chevaliers et gentes dames d’Occitanie », dont le but est de « maintenir la tradition occitane« .

Le Figaro

Grenoble : comptine religieuse “Bismillah”, un karaoké dérape à l'école primaire
Aube (10) et Haute-Marne (52) : les associations "attendent avec impatience" les migrants de la jungle

Commentaires

Accueil
Menu
X