Plein ecran

Albi (81) : 2 policiers blessés, «Ici vous êtes sur une terre d’Allah. C’est pas des mécréants qui vont nous dicter leur loi»

Oct
2016

14/10/2016

Deux policiers en tenue du commissariat d’Albi ont été blessés lors d’une interpellation, dans la soirée de mercredi, quartier de Rayssac à Albi.

[…] «Ici vous êtes sur une terre d’Allah. C’est pas des mécréants qui vont nous dicter leur loi… Je vais te tuer, toi et ta famille» Ces propos, cités dans le rapport des policiers, auraient précédé une confrontation physique avec l’un des jeunes, auteur d’un coup de poing dans la figure d’un policier, avant d’être maîtrisé et plaqué au sol. Un deuxième jeune, interpellé dans la foulée, aurait cravaté le policier pour tenter de lui faire lâcher prise.

Pour les témoins au contraire, le policier volontaire pour le «tête à tête», aurait violemment poussé le jeune homme contre le mur du hall. La réaction n’a pas traîné, il a pris son poing dans la figure. Trois ou quatre de ses collègues, en tenue et en civil, venus à sa rescousse, auraient violemment plaqué le jeune boxeur au sol. Que s’est-il passé alors, pour que ce dernier se retrouve gravement blessé au visage, avec un enfoncement du plateau orbital qui nécessitera une opération ? L’enquête devra le préciser. Le «cravateur», lui aussi placé en garde à vue, soutient qu’il s’est simplement interposé pour calmer le jeu. Un rôle minime qui pourrait expliquer l’absence de blessure. Pendant leur garde à vue les deux jeunes n’ont reconnu ni la version des policiers, ni, en dehors d’insultes, les propos à caractère religieux dont ils les accusent. à ce point de l’enquête, hier le parquet n’a pas demandé leur comparution. Ils ont été laissés libres vers 18 h. […]

La Dépêche


13/10/2016

Deux policiers ont été agressés et blessés (à la main pour l’un et au visage pour l’autre) dans la soirée du mercredi 12 octobre vers 21 heures lors d’un contrôle dans un hall d’immeuble à Albi.

Un des fonctionnaires a été menacé de mort, ainsi que sa famille, dénoncent les syndicats « Alliance » et « SGP Police ». Deux hommes ont été interpellés après cet incident qui se produit dans un contexte tendu.

Lundi 10 octobre, à l’appel de leurs syndicats, les policiers se sont rassemblés dans toute la France devant les commissariats pour réclamer des moyens supplémentaires.

Il manquerait selon eux près de 60 fonctionnaires de police dans le Tarn. « Nous constatons encore une fois, dans notre département dit tranquille que nos collègues sont pris à partie alors qu’ils venaient juste faire leur travail après un appel sur le 17 », souligne le syndicat « SGP police »

La Dépêche

Toulouse (31) : écroué après avoir menacé des policiers avec un marteau
Royaume-Uni : l'excision reste une réalité

Commentaires

Accueil
Menu
X