Plein ecran

Saint-Brevin-l’Océan (44) : un centre de vacances d’EDF va accueillir 70 migrants de Calais (Màj)

Sep
2016

13/09/2016

La répartition des migrants de Calais dans toute la France se fait à la demande du ministère de l’Intérieur, sans consultation des maires. Dans certaines villes, les élus doivent donc faire face à l’incompréhension voire à l’opposition de leurs habitants.

Exemple à Saint-Brevin-les-Pins, en Loire-Atlantique, où quelque 70 migrants devraient arriver en octobre dans le centre de vacances d’EDF de la commune. « Il y a beaucoup d’inquiétude chez les habitants« , assure le maire (DVD) de Saint-Brevin, Yannick Haury.


08/09/2016

L’État a annoncé à Yannick Haury, le maire de Saint-Brevin-l’Océan, qu’il étudiait l’arrivée de 70 migrants en provenance du camp de Calais.

On ne connaît pas encore la date de leur arrivée. Mais selon nos informations, le « Pavillon des fleurs », un centre de vacances appartenant à la Caisse centrale des activités sociales (CCAS) d’EDF-GRDF, situé à , devrait accueillir 70 migrants en provenance de Calais, dans les prochaines semaines. Des hommes célibataires uniquement, selon le maire de la ville.

« Il n’y a eu aucune concertation avec moi et l’équipe municipale, regrette le maire, Yannick Haury. Nous sommes mis devant le fait accompli. Nous n’avons aucune indication sur la durée de cet hébergement, sur l’éventuelle participation de l’État, sur les mesures de sécurité qui seront apportées.« 

Du côté de la préfecture, on tempère. « Nous sommes en effet à la recherche de locaux pour accueillir des migrants mais en ce qui concerne Saint-Brevin, il est encore trop tôt pour affirmer l’arrivée de migrants ou pour donner de date précise. Ce que nous savons, c’est que les propriétaires du centre ont donné leur accord. »

Ouest-France

Merci à Stormisbrewing

Aidez-nous à administrer ce site

 

 


 

Abonnement mensuel

 

Abonnement hebdomadaire

Commentaires

X