Plein ecran

Le communiqué qui nie la notion d’immigration illégale (Màj)

Août
2016

14/08/2016

|…] Publié vendredi soir, l’article a changé de titre en début d’après midi samedi pour devenir « Le communiqué qui nie la notion d’immigration illégale ». Mais c’est bien sa première version qui a fait réagir les responsables politiques sus-cités.

L’auteur explique que le gouvernement a décidé de faire disparaître cette notion en droit français, privilégiant une immigration massive, ouverte et universelle, offrant un accueil de choix à toute personne arrivant sur le territoire, quel que soit son statut (légal ou illégal). Voilà qui est pour le moins surprenant. Notamment de la part d’un gouvernement qui communique régulièrement sur sa « lutte contre l’immigration clandestine ». […]

Le communiqué en question, disponible sur les sites des deux ministères concernés, est en fait relatif à la « présentation de la Charte de fonctionnement des Centres d’accueil et d’orientation (CAO) des migrants ». Il s’agit donc d’un dispositif en particulier.

Ces centres « de répit », ouverts en octobre 2015, ont vocation à accueillir « dans de bonnes conditions » et « dignement » des migrants se trouvant dans des campements (comme la « jungle » de Calais ou Grande-Synthe) pour une durée d’un mois, afin de leur permettre de formuler une demande d’asile. Il y en a aujourd’hui 148 en France, selon le ministère de l’Intérieur. […]

Beauvau rappelle ainsi que ces centres visent à « mettre à l’abri dans de bonnes conditions des personnes qui étaient arrivées dans l’impasse du campement et qui y vivaient dans des conditions humaines indignes ». Mais aussi qu’une fois la procédure de demande d’asile engagée, les migrants concernés doivent rejoindre un dispositif dédié aux demandeurs d’asile le temps de la prise en charge de leur dossier. Si celui-ci est, in fine, rejeté, « ils sont éloignés », c’est-à-dire expulsés, assure le ministère de l’Intérieur. Et ceux qui, durant ce mois d’accueil, n’auront pas fait de demande d’asile ne seront plus pris en charge dans les CAO. […]

Le Lab Europe 1


13/08/2016

Une circulaire du ministère de l’Intérieur et du Logement abolit la distinction entre immigration régulière et immigration illégale. Ce principe ouvre les portes de la France à une immigration encore plus massive.

Le 1er août 2016, les ministres de l’Intérieur et du Logement ont publié un communiqué passé totalement inaperçu dans la torpeur de l’été mais d’une importance capitale sur le plan de l’évolution des mentalités et de l’idéologie politique française. Ce texte marque une inflexion profonde de la conception française de l’immigration.

La distinction fondamentale entre l’immigration régulière et l’immigration illégale est désormais officiellement condamnée par l’État.

Jusqu’alors, celle-ci était fondée sur la distinction entre l’immigration régulière et l’immigration illégale. La première, conforme à la loi, était destinée par exemple à accueillir des travailleurs dont la France peut avoir besoin, à former des étudiants dans l’intérêt de la France ou du pays d’origine, ou bien à assurer le principe d’unité familiale. […]

Le Figaro

Merci à Edea

La Libye alerte l'Italie sur la présence de djihadistes de l'EI près de Milan
Les Mureaux (78) : Amir, agent des impôts, mis en examen pour apologie du terrorisme

Derniers articles

Commentaires

Accueil
Menu