Plein ecran

Grand-père de Black M : Le Monde s’emmêle les pinceaux

Mai
2016


Cette fiche mettra sans doute fin à la polémique entretenue par l’extrême droite. Le Monde a pu, en interrogeant les archives militaires de Pau, retrouver ce document prouvant l’existence d’un Alfa Mamadou Diallo, combattant lors de la Seconde Guerre mondiale. Le voici :

(…) Le document que nous publions devrait mettre les choses au clair. Il s’agit bien d’une preuve, obtenue auprès des archives militaires de Pau. Ce document atteste l’existence d’un Alfa Diallo, à l’orthographe différente de celle proposée par le rappeur (« Alpha »), comme c’était fréquemment le cas, les noms étant alors bien souvent phonétiquement transmis.
Alfa Mamadou Diallo était membre du 14e régiment de tirailleurs sénégalais. Il fut interné dans un camp à Epinal après la défaite de 1940, et rapatrié vers l’Afrique en 1941, probablement pour raisons médicales.
Si cette fiche ne permet pas de prouver la filiation entre Alfa Diallo et le rappeur, ce qui serait quasi impossible faute de documents suffisants, elle infirme formellement la « thèse » de l’historien amateur et de l’extrême droite : oui, un Alfa Mamadou Diallo a bien combattu pour la France durant la Seconde Guerre mondiale.

Le Monde


Précisions de Fdesouche.com :

Le grand-père de Black M ne s’appelle pas Alfa Mamadou Diallo mais Alpha Mamoudou Diallo. Le nom de « Mamadou » n’est cité que dans la rubrique « a de la famille » (intitulé manuscrit en lieu et place de la rubrique ‘adresse’ biffée), ce qui signifie que Mamadou est un parent de cet Alfa Diallo, parent qui habite en « Nlle Guinée « d’après la fiche. Ce document ne prouve donc qu’une seule chose, en dépit d’une enquête poussée, il est impossible de trouver une trace du grand père de Black M ni de prouver un lien de filiation. Par ailleurs, la Nouvelle Guinée ne se trouve pas en Afrique, mais à proximité de l’Indonésie.

Il y a 4 jours, les même Décodeurs et leurs collègues de Libé misaient sur un autre tirailleur :

« L’Association des enfants des tirailleurs sénégalais de Guinée a également confirmé à Libération que Black M (Alpha Diallo de son vrai nom) est bien « le petit-fils de l’ancien combattant : Alfa Mamoudou Diallo » (et pas « Alpha »), mobilisé en 1939-1945. Document dans lequel on trouve une adresse dans le 13e arrondissement de Paris qui correspond à l’ancien domicile du rappeur, selon le quotidien. »

Enfin rappelons que, dans cette affaire,  Fdesouche.com s’est contenté de demander des preuves

Paris : 500 migrants campent dans les jardins d’Éole
Castres (81) : un militaire agressé par deux hommes qui lui reprochaient les bombardements en Syrie

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu