Plein ecran

Le grand père de Black M tirailleur : Quand l’ambassade de France mettait en doute la source de Libé (MàJ)

Mai
2016

22/05/16

La source de Libé est une mystérieuse « Association des enfants des tirailleurs sénégalais ». Celle-ci s’est déjà fait remarquer pour ses approximations.

(Merci à Coucou94)


21/05/16

L’ Alfa Diallo guinéen dont il est question dans l’article de Libération a été radié des cadres en 1933… il n’a donc pas pu faire la guerre de 39-45.

1605212202090106


La fachosphère relayée par Robert Ménard affirmait que le rappeur s’était inventé un aïeul ayant combattu pour la France. Il n’en est rien.

(…) Puisqu’il semble introuvable en France, Désintox a décidé d’aller à la source et de contacter l’Association des enfants des tirailleurs sénégalais de Guinée (qui appartient à la Fédération nationale des anciens combattants résidant hors de France). Après avoir vérifié dans les registres guinéens, son président Lamarana Amadou Diallo nous a alors communiqué une attestation où il certifie «qu’Alpha Diallo» (la véritable identité de Black M) «est le petit-fils de l’ancien combattant : Alfa Mamoudou DIALLO», «combattant de la 2e Guerre mondiale 1939-1945». Le document associe également une adresse dans le 13e arrondissement de Paris au descendant du soldat. Après vérification auprès de proches de Black M, il résulte qu’elle correspond bien à l’ancien domicile du chanteur, qui avait orthographié le prénom de son grand-père Alfa avec un «ph» au lieu d’un «f». Black M n’avait donc pas menti.

(…) Libération


18/05/16

Avertissement :


Suite à l’annulation de son concert à Verdun, Black M avait communiqué sur sa page Facebook : « Une terre pour laquelle mon grand-père Alpha Mamoudou Diallo, d’origine guinéenne, a combattu lors de la guerre 39-45 au sein des Tirailleurs Sénégalais » avant de dénoncer « une polémique incompréhensible et inquiétante ».

Contacté par téléphone Pascal Guy est formel : historien et spécialiste du Ier Empire, qui a en sa qualité de chercheur a une carte d’accès aux archives militaires de Vincennes : « Il n’y a pas d’Alpha Mamoudou Diallo guinéen incorporé dans les troupes coloniales ».

Le chercheur ajoute qu’après avoir fait des recherches minutieuses avec toutes les orthographes possibles, et en supprimant le prénom « Alpha Mamoudou », seuls deux Guinéens (qui donc n’ont pas « Alpha » dans leur prénom) figurent dans les archives militaire l’un est trop agé née 1888, quand l’autre né en 1905 à été démobilisé en 1941 et n’a donc pas participé à la libération de la France.

Le chercheur explique que ces archives sont publiques et qu’il est possible pour chacun de faire la recherche soi-même.

Les médias auraient-ils pris le post Facebook de Black M pour argent comptant sans la moindre vérification ? Partout, dans presque tous les médias, des journalistes annonçaient sans aucune précaution la qualité d’ancien combattant du grand-père de Black M comme argument pour démontrer l’injustice qui était faite au rappeur.

Voici un lien vers un pdf de la liste complète des combattants des Troupes coloniales et indigènes (1850-1950) du Service historique de la Défense

Laicart

Commentaires

X