Plein ecran

Pour Valls, la présidentielle se jouera sur « la bataille culturelle et identitaire » (MàJ)

Avr
2016

6/04/16

Extraits de l’éditorial du Monde du 05 04 2016 intitulé « Défendre la République, refuser les amalgames ».

Manuel Valls a fait du franc-parler sa marque de fabrique. Il en a offert une nouvelle démonstration, lundi 4 avril, en conclusion d’un colloque organisé, à Paris, par plusieurs cercles de réflexion et consacré à « L’islamisme et la récupération populiste en Europe ». Le premier ministre a brossé un tableau alarmiste de l’islam de France. […]

On ne reprochera pas à M. Valls de dénoncer haut et fort le danger que représente la montée de l’islamisme radical, pour qui la loi de Dieu prime sur la loi des hommes et dont les valeurs sont, en tout point, contraires à celles de la République. […]

Plus problématique, en revanche, est l’image que M. Valls donne à voir des Français musulmans. En affirmant, lundi, qu’une «minorité agissante» est en passe de «gagner la bataille idéologique et culturelle dans l’islam de France», le premier ministre a, qu’il le veuille ou non, pointé les quatre à cinq millions de musulmans qui vivent dans le pays. Et donné le sentiment de douter de leur attachement aux valeurs de la République. […]

Dans une France traumatisée par les attentats djihadistes et taraudée par la peur de l’autre, cette ligne de conduite n’est ni la plus facile ni la plus confortable. M. Valls, observateur attentif, sait parfaitement que les discours aux accents islamophobes trouvent aujourd’hui des oreilles très réceptives. Raison de plus pour y résister. Raison de plus pour ne pas reprendre à son compte la hiérarchie que cherche à imposer l’extrême droite en faisant de la question « identitaire » un combat obsidional. […]

Le Monde


L’édito Politique dans le 7/9 par Thomas Legrand (8h16 – 6 Avril 2016)


5/04/16

Le président du Conseil français du culte musulman (CFCM) met en garde contre la montée d’un climat anxiogène après les propos de Manuel Valls sur le salafisme.

Le président du Conseil français du culte musulman (CFCM), Anouar Kbibech, a mis en garde mardi contre les prises de position « clivantes » et « anxiogènes », après les propos offensifs de Manuel Valls sur le voile et la « bataille identitaire » à mener contre le salafisme.

« Je considère que le Premier ministre est dans son rôle quand il s’agit d’alerter sur un certain nombre de risques », a déclaré le dirigeant de l’instance considérée comme représentative de l’islam en France, pays où vivent quatre à cinq millions de musulmans.

Mais « sur le terrain, nous ne voyons pas de signaux qui confortent cette hypothèse d’un raz-de-marée de la pensée extrémiste et salafiste », a poursuivi Anouar Kbibech, estimant même qu’« on ne peut pas dire que ces groupes ont le monopole de la communication et de l’action sur les réseaux sociaux ».

(…) Ouest France


4/04/16

Le Premier ministre a appelé, lundi soir, à un sursaut républicain face à « l’islamisme radical » et dénoncé « une minorité agissante en train de gagner la bataille idéologique et culturelle ».

(…) Cité par plusieurs médias (Le Monde, RFI), Manuel Valls a même prédit que la campagne pour l’élection présidentielle de 2017 se fera essentiellement autour des questions culturelle et identitaire. Alors que la question de la lutte contre le chômage était posée comme la priorité du quinquennat, le Premier ministre a déclaré : « Bien sûr, il y a l’économie et le chômage, mais l’essentiel, c’est la bataille culturelle et identitaire. »

(…) Le JDD

Soumission : "Houellebecq avait raison !"
Zemmour : "Les paradis fiscaux, c'est le paradis des élites"

Commentaires

Accueil
Menu