Plein ecran

Voile en Iran: les hôtesses d’Air France pourront refuser de se rendre à Téhéran (Màj)

Avr
2016

04/04/2016

La direction, qui demandait à ses hôtesses de se conformer à la loi iranienne imposant aux femmes le port du voile sur son territoire, a accepté lundi la demande de plusieurs syndicats de mettre en place un «volontariat» sur la ligne Paris-Téhéran, qui doit rouvrir le 17 avril.

(…) Le Figaro


03/04/2016

Air-France va reprendre ses vols vers Téhéran, interrompus depuis 2008. Une des conséquences du réchauffement diplomatique entre l’Iran et les puissances occidentales, après l’accord conclu sur le nucléaire. Une bonne nouvelle d’un point de vue commercial pour la compagnie, mais qui fait grincer des dents les hôtesses de l’air. Elles seront obligées de porter un voile à leur arrivée en Iran.


01/04/2016

Huit ans après sa fermeture, la liaison Air France entre Paris et Téhéran va être rétablie le 17 avril. Si la compagnie aérienne juge la nouvelle « excellente », du côté des hôtesses de l’air, l’ambiance est moins enthousiaste. Des femmes membres du personnel navigant en cabine (PNC) rechignent en effet à porter un voile sur les cheveux, comme la loi iranienne l’exige depuis la révolution de 1979.

Les représentants du personnel assurent être conscients de la nécessité de respecter les lois du pays où ils atterrisent. « Nous ne sommes pas dans la polémique : ce n’est pas notre rôle de porter un jugement sur le port du voile en Iran« , continue la même source. « Ce que nous dénonçons, c’est la contrainte : les hôtesses doivent pouvoir avoir le droit de refuser cette mission », renchérit Flore Arrighi, présidente de l’Union des navigants de l’aviation civile (Unac).

Les organisations syndicales réclament la mise en place de ce qu’elles appellent un « nolontariat », c’est-à-dire la possibilité de refuser de se rendre à Téhéran sans retenue de salaire, de mention dans le dossier professionnel ou de déstabilisation dans les plannings.

Du côté de la compagnie Air France […] on souligne que les règles iraniennes sont imposées à toutes les autres compagnies aériennes, et que « la tolérance et le respect des coutumes des pays que nous desservons font partie des valeurs de l’entreprise« .

L’Unac a décidé d’alerter Laurence Rossignol, ministre des Droits des femmes, sur les exigences d’Air France, qui n’ont, selon le syndicat, « rien de professionnelles » et sont « vécues comme de véritables atteintes à la dignité » des femmes membres du PNC.Source

Merci à YOYOFAAA

Maroc : interpellation d'une équipe du Petit Journal enquêtant sur une agression homophobe
Nice : Christian Estrosi s'oppose à l'ouverture d'une mosquée

Commentaires

X
Accueil
Menu