Plein ecran

Facebook, Google et Twitter financent une plateforme française « pour agir contre les discours de haine »

Mar
2016

Le think tank Renaissance Numérique va lancer mi-mai une plateforme collaborative de lutte contre les discours de haine sur internet, baptisée « Seriously ». Elle sera financée par Google, Facebook et Twitter.

Lutter contre les discours de haine sur internet est l’affaire de tous. Pas seulement des pouvoirs publics ou des réseaux sociaux, souvent montrés du doigt pour leur laxisme. C’est le message du think tank Renaissance Numérique, qui lancera mi-mai une plateforme collaborative « pour agir contre les discours de haine (racisme, antisémitisme, homophobie, islamophobie NDLR) et recréer du lien social ». Google, Facebook et Twitter ont financé la première version de la plateforme, à hauteur de 60 000 euros, révèle La Lettre de l’Expansion. […]

Trois fonctionnalités seront proposées: du « fact checking » à la manière de Hoaxbuster ; des conseils d’universitaires et d’experts (philosophes, négociateurs de la police…) « pour gérer les trolls, l’escalade verbale et dépassionner les débats », explique Guillaume Buffet ; enfin, du partage de contenus (témoignages de victimes, de repentis…). En outre, des bénévoles de différentes associations seront disponibles pour répondre aux messages des internautes. […]

L’Express

Allemagne : Une région de l'ex-RDA prête à accueillir 2.000 réfugiés
Montpellier (34) : Des mères musulmanes prennent la parole

Commentaires

Accueil
Menu
X