Plein ecran

Suède. Migrants : fin de l’angélisme et montée en puissance de l’extrême droite

Jan
2016

Selon Libération, « l’immigration faisant partie de l’identité suédoise », les problèmes d’intégration y ont été niés jusqu’à la caricature ». Mais la situation change et l’extrême droite monte en puissance.

Selon le communiqué de presse de la police, l’édition d’août 2015 du festival de la jeunesse We Are Sthlm s’est déroulée dans le calme. Les mémos, rédigés par les gardiens de la paix sur place, relatent une tout autre histoire : 36 plaintes pour agression sexuelle ; plus de 200 hommes bannis du périmètre, en majorité (toujours selon les mémos) des jeunes demandeurs d’asile afghans, arrivés en Suède comme mineurs non accompagnés. Pourquoi ce silence ? «C’est un point sensible, a reconnu un des chefs de la police, Peter Agren, au quotidien Dagens Nyheter. Nous n’osons parfois pas dire ce qu’il en est, par peur de faire le jeu des Démocrates de Suède» [SD], formation d’extrême droite. […]

La crise des réfugiés et l’arrivée de 163 000 personnes en 2015 ont changé la donne. «Un chapitre est terminé, constate le journaliste Mats Knutsson. Il suffit de regarder les débats au Parlement : les chrétiens-démocrates demandent l’expulsion des délinquants sexuels ; les libéraux parlent d’une culture de l’honneur qui accompagne l’immigration… Plus personne n’est accusé de faire le jeu de SD en demandant de réduire les arrivées. C’est aussi un signe du conformisme : quand l’idéologie dominante change, tout le monde suit. »

Source

Merci à jiji84

Villeurbanne (69) : une femme très gravement blessée au couteau pour le vol de son sac
Roschdy Zem : «Je ne serais pas arrivé là si… ma mère n’avait pas eu la bonne idée de quitter le Maroc»

Commentaires

X
Accueil
Menu