Plein ecran

Le rapport hallucinant de la police de Cologne sur la nuit du Nouvel An (MàJ)

Jan
2016

Suite aux agressions en masse du Nouvel An dans plusieurs grandes villes allemandes, un rapport interne de la police met en lumière l’ampleur du chaos. Selon ce rapport, publié jeudi par le magazine allemand «Spiegel», les policiers redoutaient des morts.

(…) Toute identification s’est révélée impossible sur le moment tant la police était débordée, continue le rapport. «Les forces de l’ordre ne contrôlaient plus les incidents, les agressions, les délits. » Face à l’impossibilité d’aider les victimes, les policiers se sont sentis frustrés.

En outre, le rapport établit une liste concrète d’incidents vus ou vécus par les policiers:

 

  • Les groupes d’hommes ont formé des cercles serrés afin d’empêcher les forces de l’ordre de porter secours au victimes;
  • Un homme a lancé aux policiers: «Je suis Syrien, vous devez bien me traiter. Madame Merkel m’a invité»;
  • Des témoins ont été menacés dans le cas où ils nommeraient les coupables;
  • Des hommes ont déchiré leur permis de séjour sous les yeux des policiers en ricanant et en disant: «Vous pouvez rien contre moi, donnez m’en un nouveau demain.»
  • Les ordres de quitter les lieux n’ont pas été écoutés. Faute de moyens, les interpellations étaient impossibles;
  • Après la fermeture des quais de gare à cause de la foule, de nombreux individus ont rejoint un autre quai puis traversé les voies pour rejoindre le quai bondé.

Le rapport indique que, pendant l’évacuation de la place de la gare, les forces de l’ordre ont été la cible de fusées et de jets de bouteilles. Malgré l’évacuation, les vols et agressions ont continué à plusieurs endroits à la fois.
L’auteur du rapport note que jamais, en 29 ans de service, il n’avait vécu telle situation et un tel manque de respect vis-à-vis de la police.
Manquant de personnel, «les forces de l’ordre ont rapidement été débordées». L’intervention a duré de 21h45 à 7h30.
L’auteur décrit la situation du Nouvel An à Cologne comme «chaotique» et «humiliante».

(…) BlueWin.ch


Des individus impliqués dans les multiples agressions sexuelles contre des dizaines de femmes  dans la ville allemande de Cologne lors de la nuit de la Saint-Sylvestre déclarent être des réfugiés syriens, selon les premiers rapports de police.

 

Texte original :

But the leaked police report, published in Bild newspaper and Spiegel, a news magazine, claims that one of those involved told officers: “I am Syrian. You have to treat me kindly. Mrs Merkel invited me.”

Another tore up his residence permit before the eyes of police, and told them: “You can’t do anything to me, I can get a new one tomorrow.”

Police say they have identified 16 suspects from video recordings of the incidents.

Traduction :

Le rapport de police, publié dans le journal Bild et dans le journal Le Spiegel, affirme que l’un des assaillants à déclaré aux policiers: « Je suis Syrien. Vous devez me traiter gentillement. Mme Merkel m’a invité. »

Un autre a déchiré son Visa de résidence sous les yeux de la police et leur a dit: « Vous ne pouvez rien faire contre moi, je peux en avoir un nouveau demain. »

La police dit qu’elle a identifiée 16 suspects à partir d’enregistrements vidéos des agressions.

 

The Telegraph

 

«Le vivre ensemble suppose, impose même, le respect inconditionnel d’autrui, de ses croyances»
Arrestations à Cologne : 14 Syriens, 1 Afghan en Allemagne depuis quelques semaines

Commentaires

Accueil
Menu
X