Plein ecran

France 3 passe à la trappe une interview du président (supposé) de l’assemblée des musulmans de Corse

Déc
2015

Interrogé sur France 3 le 27 décembre dans le cadre des événements survenus en Corse, le supposé président de l’assemblée des musulmans de corse, Rachid Birbach a vu son interview retiré du Replay de la chaine et ce à la demande de la présidence de France Télévisions. Impossible depuis de retrouver en effet sur le site de France 3 les propos de celui qui pointait du doigt sur le plateau du Soir 3, le journal de la chaine, les agissements d’individus aucunement représentatifs, selon lui, de la communauté qu’il disait défendre.

Mais c’est non seulement l’interview de cet imam controversé qui a disparu du site, mais l’édition complète du journal qui l’abritait ce soir-là. Prise à l’initiative du directeur de cabinet de Delphine Ernotte, Stéphane Sitbon-Gomez, cette décision est néanmoins quelque peu incompréhensible au vu des propos de Rachid Birbach qui n’avaient rien de provocateur. Invoquant le fait que cet iman, souvent mis en cause par le passé, n’était aucunement représentatif de la communauté musulmane de France et que ses déclarations risquaient de provoquer de vives réactions, voire une plainte, de la part de l’Union des Organisations Islamiques de France, le « dircab » d’Ernotte a passé une soufflante à la direction de la rédaction de France qui a été sommée de passer à la trappe ce JT de fin d’année.

Media L’Express

Trop de bagarres : France Terre d'Asile ferme ses portes au nez des migrants
Déchéance de nationalité : un cadeau pour le FN "aux portes du pouvoir"

Commentaires

Accueil
Menu