Plein ecran

Le préfet de Corse : « C’est un quartier où le vivre ensemble est peut-être un peu plus compliqué qu’ailleurs »

Déc
2015

Ce dimanche, à la suite des divers incidents en Corse, le préfet Christophe Mirmand a relativisé le climat d’insécurité dans le quartier des Jardins de l’Empereur à Ajaccio dans une interview accordée à l’AFP et a évoqué une embuscade « inhabituelle ».

« C’est un quartier dans lequel se déroulent de façon sporadique des incidents qu’il faut relativiser : c’est un petit quartier d’environ 480 logements et d’à peu près 1 700 habitants, propriétaires de leur logement pour la moitié et pour l’autre moitié de locataires. La population d’origine étrangère représente la moitié des habitants. Habituellement, ce quartier est relativement tranquille, si on s’en tient aux indicateurs de délinquance.

Mais, c’est vrai qu’il y a sporadiquement des incidents : il y a déjà eu par le passé des jets de pierres contre des fonctionnaires de police qui effectuaient leur travail. On est dans une situation où les incidents qui se sont produits la nuit de Noël ont été plus graves parce qu’ils ont impliqué cette fois des pompiers et on peut penser qu’en termes de mode opératoire il y a eu une embuscade », a-t-il indiqué à l’AFP.

« C’est un quartier où le vivre ensemble est peut-être un peu plus compliqué qu’ailleurs.

C’est un quartier dans lequel on constate des phénomènes de marginalisation, sans aller jusqu’à parler de communautarisme, voire de radicalisation comme certains en ont parlé. Il y a néanmoins une situation qui doit être prise en compte sur le plan de la lutte contre la délinquance : on trouve des trafics de stupéfiants, il y a également des incivilités et de la petite délinquance. […]

Source

Cancale (35) : Les gendarmes mobilisés contre les vols d'huîtres
Le maire d'Ajaccio confirme notre info : la salle de prière attaquée n'était pas déclarée (MàJ)

Commentaires

Accueil
Menu