Plein ecran

Le maire d’Ajaccio confirme notre info : la salle de prière attaquée n’était pas déclarée (MàJ)

Déc
2015

27/12/15

(…)
Lieu de culte non déclaré.

Officiellement, c’est effectivement une « association marocaine sportive et culturelle » qui siège rue du Colonnel Colonna d’Ornano, dans le quartier sensible Saint-Jean d’Ajaccio. Ses statuts, loi 1901 et déposés à la préfecture en janvier 2003 précisent son objet social, vaste : « promouvoir, soutenir et favoriser l’intégration des jeunes issus de l’immigration, l’insertion sociale, la prévention et la lutte contre la délinquance des jeunes et l’exclusion ».

Selon nos informations, l’association n’a pas reçu d’argent public. « J’ai été conseiller municipal depuis 2008 et je suis maire depuis février 2015. Je n’ai jamais vu de dossier de subventions ni municipales ni départementales à cette association », martèle le maire d’Ajaccio Laurent Marcangeli. Il affirme même « n’avoir pas vu passer de demande de leur part ». De plus, selon les autorités, cette association n’a « jamais créé de problème de sécurité ni de trouble à l’ordre public ». En revanche, l’association n’a pas déclaré la présence d’un lieu de culte à l’intérieur de ses locaux. « Il faut régulariser la situation », explique le maire, qui « ne voit pas d’inconvénient à la présence d’un lieu de culte à cet endroit tant que tout est en règle ».

(…) Europe 1


Désinformation de Salomé Legrand d’Europe 1


26/12/15

Officiellement , il semblerait que la « salle de prière » soit le siège d’une association culturelle et sportive, bref ce serait une « mosquée clandestine ».


(Merci à Jeans et Berrier)

Le préfet de Corse : "C'est un quartier où le vivre ensemble est peut-être un peu plus compliqué qu'ailleurs"
Mélenchon : "Le premier pogrom en France aura donc eu lieu en Corse"

Commentaires

X
Accueil
Menu