Plein ecran

Régionales : « les urnes de l’angoisse »

Déc
2015

FN donné en tête dans de nombreuses régions, un climat sécuritaire pesant, onde de choc des attentats du 13 novembre… Pour Grégoire Biseau et Laure Bretton (Libération), « le vote de dimanche s’est transformé en scrutin anxiogène« .

Par définition, on mesure très mal l’impact de la peur sur un scrutin. Provoque-t-elle de la colère ou de la tétanie ? De l’envie d’en découdre ou de rester chez soi ? C’est l’une des principales interrogations de ces régionales, scrutin aussi incertain qu’explosif.

Ce qui est en revanche incontestable, c’est que les événements tragiques du 13 novembre ont servi la cause du vote frontiste. Voilà le FN d’un coup d’un seul relégitimé sur son terrain de prédilection : le retour des frontières nationales. Dans un climat aussi anxiogène, il n’est malheureusement pas très étonnant que l’opinion publique aime croire aux histoires simples : une frontière comme rempart infranchissable contre les terrorismes, contre les migrants qui fuient la guerre et la misère, contre la concurrence mondialisée… Marine Le Pen a laissé l’actualité venir à elle. Sans trop en faire.

source

La classe dirigeante a voulu et organisé l'immigration
Jacques Attali : Peut-on prévoir l'avenir ?

Commentaires

Accueil
Menu
X