Plein ecran

Attentats : vendredi, à Paris, certains ne cachaient pas leur joie devant une pizzeria halal

Nov
2015

Vendredi, l’ancien directeur de France Inter était chez des amis lorsqu’il a appris que des fusillades simultanées avaient lieu dans la capitale. Comme un citoyen à part qu’il est devenu, il a été aussitôt « exfiltré ». Comme François Hollande, l’a été au stade de France. « Ses » policiers à lui sont aussitôt venu le chercher. « Il faut partir ». Sur le chemin du retour, se tenant au courant par la radio du scénario macabre qui était en train de se dérouler, il est passé, raconte-t-il, devant une pizza halal où des jeunes barbus ou encapuchonnés ne cachaient pas leurs joie… Écœuré, groggy, Philippe Val n’a pas dormi jusque tard dans la nuit. […]

 

Le Figaro, mardi 17 novembre 2015, page 44 (via Le Salon Beige)

Attentats à Paris : L'état d’urgence étendu outre-mer
Huit migrants sont arrivés en Europe avec un passeport identique à celui d'un des terroristes

Derniers articles

Commentaires

Accueil
Menu