Plein ecran

Suppressions des aides à la presse pour VA et Minute. Màj : Quid du journal Le Monde ? Un décret sur mesure ?

Nov
2015

11/11/2015

Des aides à la presse étendues à 50 titres, Valeurs Actuelles exclu PARIS (AFP) – Le gouvernement a étendu les aides à la presse au titre du pluralisme d’opinions à une cinquantaine de titres, allant du Monde Diplomatique à Témoignage Chrétien, sauf ceux condamnés pour incitation à la haine ou à la violence, ce qui exclut notamment Valeurs Actuelles. Ces subventions, destinées aux publications nationales généralistes aux faibles ressources publicitaires (moins de 25% de leurs recettes), étaient jusqu’ici réservées aux quotidiens, concrètement L’Humanité, Libération et La Croix. Un décret du ministère de la Culture paru ce week-end étend ces aides aux autres périodiques (hebdos, quinzomadaires, mensuels, trimestriels), ce qui devrait bénéficier à 40 ou 50 titres.

Deux conditions: ne pas dépasser les 300.000 exemplaires et ne pas avoir été condamné pour racisme, antisémitisme ou incitation à la haine ou à la violence au cours des cinq dernières années.

(…) lire article complet

Evolution du tirage du journal Le Monde :

Tirage Le Monde

En 1999, Maitre Gilles William Goldnadel obtient la condamnation du journal Le Monde pour « Racisme antiserbe »  :

 

 

 

 

 

 

 

 

Extrait de Islamisme et Etats Unis : une alliance contre l’Europe par Alexandre Del Valle réédité en 2001

Curieusement le journal Le Monde (dans sa version en ligne) semble bien discret sur la dépêche de l’AFP concernant ces fameuses aides à la presse

4/11/2015

Dans sa grande générosité, la ministre de la Culture veut élargir l’attribution de fonds publics à de nouveaux journaux. Mais elle a trouvé une astuce pour que la mesure ne bénéficie pas à des titres très à droite. Charlie Hebdo, Le Monde diplomatique, Society ou encore Le 1 : ces titres ne touchent pas de fonds publics au titre des aides au pluralisme de la presse, contrairement à leurs confrères des quotidiens L’Humanité, La Croix ou Libération. Une anomalie pour Fleur Pellerin, qui a lancé une réforme destinée à élargir l’attribution de ces subsides, qui représentaient un total de 9 millions d’euros en 2014. Mais la ministre de la Culture veut filtrer. Pas question d’être accusée de financer des hebdomadaires comme le très droitier Valeurs actuelles ou l’extrémiste Rivarol. Pour cela, Fleur Pellerin a un plan. Elle l’a livré succinctement le 2 novembre, au détour d’une intervention devant la commission des affaires culturelles de l’Assemblée nationale, comme l’a relevé la Correspondance de la presse. Evoquant l’extension des aides au pluralisme aux périodiques, Fleur Pellerin a indiqué que cette réforme serait « mise en œuvre avec une condition qui est l’absence de condamnation pénale pour incitation à la haine raciale » – contacté pour des précisions, son cabinet n’a pas encore répondu à nos sollicitations. (…) Marianne

Suisse : le business juteux de la prise en charge des migrants
Créteil (94) : tapage nocturne, dégradations, … un quartier contrôlé par une bande, les habitants n’en peuvent plus

Commentaires

Accueil
Menu
X