Plein ecran

Mariage : une femme lapidée en Afghanistan, une autre brûlée vive au Pakistan

Nov
2015

Rokhsahana, une jeune Afghane mariée de force et qui voulait s’enfuir avec l’homme qu’elle aimait, a été lapidée par des taliban, des dignitaires religieux et des chefs de guerre, il y a environ une semaine dans le centre de l’Afghanistan.

Il s’agit de la première lapidation de l’année dans cette région. Mais « ça ne sera pas la dernière », redoute Seema Joyenda, gouverneure de la province de Ghôr.

Rokhsahana, une jeune Afghane de 19 à 21 ans, a été lapidée pour s’être enfuie avec l’homme qu’elle aime. Cette effroyable nouvelle a été annoncée ce mardi par Seema Joyenda, la gouverneure de la province de Ghôr (Centre). Cette ancienne parlementaire âgée de 43 ans, et mère de neuf enfants, avait été nommée en juin dernier à ce poste, devenant l’une des deux seules femmes à gouverner l’une des 34 provinces d’Afghanistan où la société est encore largement patriarcale.

Une vidéo, présentée par les autorités comme étant celle de l’incident, circule sur les réseaux sociaux, et a été diffusée à la télévision, rapporte l’agence de presse française. On y voit une jeune femme debout dans un trou creusé dans le sol, d’où seule sa tête dépasse. Un homme vêtu de noir ramasse une pierre et la lui lance à bout portant, puis trois de ses compagnons l’imitent. L’un des hommes invite à réciter la chahada, la profession de foi musulmane. La jeune fille dit alors d’une voix faible: « il n’y a de Dieu que Dieu », avant que la séquence s’interrompe. Abdul Hai Katebi, porte-parole de la gouverneure, a confirmé à l’AFP que la vidéo était authentique.

source

Une jeune femme pakistanaise est décédée mardi des suites de graves brûlures infligées par un homme avec lequel elle avait refusé de se marier.

Lors de son hospitalisation fin octobre, Sonia Bibi, 20 ans, avait indiqué à la police depuis son lit d’hôpital que son ancien compagnon, Latif Ahmed, 24 ans, l’avait aspergée de pétrole et avait mis le feu à ses habits après qu’elle a repoussé sa demande en mariage.

Les médecins avaient dans un premier temps estimé qu’elle était hors de danger, mais un docteur du principal hôpital de Multan a indiqué que ses brûlures s’étaient infectées, entraînant sa mort mardi. Environ 40 à 50% de la surface de son corps était brûlée, a précisé le Dr Naheed Chaudhry. […]

source

États-Unis : Hausse de la mortalité dans la population blanche
Le maire de Niort s'oppose à la venue des migrants

Commentaires

Accueil
Menu