Plein ecran

Pessat-Villeneuve (63) : cinquante migrants logés au château à deux millions d’euros (Màj)

Oct
2016

04/10/2016

Ce mardi 2 novembre, près de 300 migrants vont à leur tour quitter Calais, pour une quinzaine de sites d’accueil. L’un d’eux est le château de Pessat-Villeneuve dans le Puy-de-Dôme.

Une cinquantaine de migrants y sont attendus. Le château avait été racheté par la municipalité fin 2012 pour un montant de 1.900.000 euros. Les 500 habitants n’avaient pas manqué de faire part de leur crainte de voir les impôts locaux augmenter. La demeure était par conséquent proposée à la location pour des séminaires, mariages ou anniversaires, afin de rembourser l’emprunt contracté par la Mairie.

Les migrants seront accueillis dans les deux dortoirs du château et auront accès à des salles d’eau et à un réfectoire. La prise en charge sera assurée par l’association « Forum réfugiés ». La municipalité a annoncé qu’elle tiendrait une réunion publique vendredi pour informer la population des modalités d’accueil.

La Montagne

(Merci à cmartel95)


03/11/2015

C’est officiel : le château de Pessat-Villeneuve (Puy-de-Dôme), à côté de Riom, accueillera une cinquantaine de migrants dès aujourd’hui, mardi 3 novembre. En provenance de Calais, ces personnes isolées sont toutes volontaires pour demander l’asile en France. Leurs bus devraient arriver entre 19 heures et 21 heures dans le Puy-de-Dôme.
Tout est allé très vite. Mais dans ce genre de situation, l’urgence humanitaire prend le pas sur tout le reste. L’affaire a été réglé en moins d’une semaine. Le temps qui s’est écoulé entre le premier contact entre les services de l’Etat et la municipalité de Pessat-Villeneuve.

Après plusieurs visites sur place, les autorités ont jugé le lieu adapté. Les réfugiés seront accueillis dans les deux dortoirs du château et pourront bénéficier de sanitaires et de la salle de restauration. Ils seront pris en charge par l’association « Forum réfugiés », notamment pour leur alimentation.

(…) La Montagne

Les Chinois de France face au racisme ordinaire
La Hongrie condamnée par la CEDH pour appliquer des peines de perpétuité "réelle"

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu