Plein ecran

Mâcon (71) : plusieurs quartiers sont en proie à des violences urbaines depuis dix jours

Oct
2015

Voitures brûlées ou caillassées, feux de poubelles… les actes de vandalisme se multiplient dans la préfecture de Saône-et-Loire. La situation dégénère et inquiète les élus, qui réclament des renforts policiers.

Depuis une dizaine de jours, des incidents frappent la ville habituellement paisible de Mâcon, en Saône-et-Loire. Des actes de violence en constante augmentation depuis début octobre, selon le préfet Gilbert Payet. En moins d’un mois, vingt-quatre véhicules, voitures et motos, ont été incendiés contre trente-quatre au cours des six derniers mois. Une voiture de police et un véhicule de pompiers ont également été caillassés.

Les élus de Mâcon, inquiets face à cette escalade de la violence urbaine, demandent des renforts de police. […] Mais le préfet Gilbert Payet prévient déjà que ces renforts lui semblent «injustifiés» et «absolument pas nécessaires». Ces actes de vandalisme ne seraient, pour lui, que des violences isolées. […]

Source

En l’espace d’un mois, autant de véhicules ont été incendiés que sur une période de six mois ordinaires. […]

Des jeunes « de 13 à 15 ans ». « Le constat que l’on fait quotidiennement, c’est que ce sont des jeunes, voire des très jeunes, de 13 à 15 ans, qui sont à l’origine des incidents », a indiqué Claude Cannet, première adjointe au maire. « Il n’y a pas d’explication de fond à ces incidents, si ce n’est qu’il y a des jeunes qui regardent la télévision et se disent ‘pourquoi pas nous ?' », a-t-elle ajouté. « Nous avons de plus en plus de mal à avoir de la prise sur ces jeunes, les relais traditionnels ne suffisant plus », a-t-elle regretté. […]

Source

La situation est plus qu’inquiétante pour ne pas dire alarmante mais rien n’avait filtré sur cette situation. De leurs côtés, les sapeurs-pompiers avaient, eux aussi, laissé comprendre leur exaspération face au caillassage dont ils ont été victimes et à cette atmosphère de violence et de menace.

C’est ainsi que des personnes nous rapportent des faits d’une grande gravité : « Les chauffeurs de bus et les usagers ont peur […] Certains ont vu le boulevard (NDLR, des États-Unis) bouclé avec des attroupements et trafics en tous genres… Et de parler aussi des grosses cylindrées qui circulent très fréquemment dans les quartiers avec des manifestations de démonstration communautaire (drapeaux, etc.).»

Source


La nuit dernière

Peu après 22 h 30, dans le quartier des Blanchettes, rue de la République, en face de l’entreprise Metso, deux nouvelles voitures étaient été la proie des flammes. Le préfet de Saône-et-Loire Gilbert Payet était sur place, aux côtés des secours et des forces de police.

Soldats du feu et policiers mâconnais ont de nouveau été mis à contribution pour des violences urbaines jeudi, en début de soirée, aux alentours de 19 heures. C’est d’abord dans le secteur de La Chanaye que les secours sont intervenus pour éteindre un feu de détritus. Après les pompiers la semaine dernière, c’est une voiture de police se rendant sur le lieu du sinistre qui a cette fois-ci été prise pour cible par un ou plusieurs individus, rue du Beaujolais. Un pavé a été jeté sur une vitre arrière de la voiture des forces de l’ordre, ne faisant pas de victime.
Puis, peu avant 20 heures, un nouvel incendie d’une voiture était signalé dans le quartier des Saugeraies, au nord de la ville. Située à côté de maisons, la voiture en feu menaçait de faire exploser des bonbonnes de gaz. Heureusement, les pompiers ont très vite maîtrisé la situation. Depuis le début de semaine, il ne se passe plus, hélas, un soir sans que les secours et la police ne soient pas mis à contribution pour des problèmes récurrents de violences urbaines dans les quartiers de la cité lamartinienne. Face à une telle agitation, une seule et même question est désormais sur toutes les lèvres : jusqu’à quand peuvent durer ces violences ?

Source

Chanteloup-les-Vignes (78) : Police attaquée, véhicules de la mairie incendiés
Melun (77) : un bus assiégé et caillassé (màj :le chauffeur blessé décrit « une scène de guerre »)

Commentaires

Accueil
Menu