Plein ecran

Melun (77) : la crèche de Noël à la mairie interdite par la cour d’appel

Oct
2015

Il n’y aura plus de crèche de Noël dans la cour de la mairie de Melun durant les fêtes de fin d’année. Ainsi vient d’en décider la cour administrative d’appel de Paris, saisie par la fédération des libres penseurs de Seine-et-Marne.

Un revirement de situation inattendu dans cette affaire qui fait polémique depuis 2014.

Libre Pensée 77, pourfendeur de la laïcité, et la justice considèrent que la crèche de la Nativité a le caractère « d’un emblème religieux ». « Elle représente la naissance de Jésus et est installée au moment où les chrétiens célèbrent cette naissance », justifie la cour dans sa décision du 8 octobre.

Pourtant, le 22 décembre 2014, le tribunal administratif de Melun, saisi par l’association, avait eu un jugement totalement opposé. Il considérait que cette crèche devait être vue comme une décoration traditionnelle. « L’installation d’une crèche peut n’être, à l’époque de Noël, que la manifestation d’une tradition locale et une simple décoration festive dépourvue de signification symbolique », défendait Gérard Millet (LR), le maire de Melun.

Le 8 octobre, la cour d’appel a donc annulé purement et simplement la décision de ses confrères melunais. Elle enfonce le clou en imposant à la mairie de verser 1 500€ d’indemnités aux libres penseurs au titre des frais de justice.

(…) Le Parisien

Calais : une migrante meurt sur l'A16, les secours attaqués par les migrants
Pays-Bas : l'accueil des migrants devrait coûter près d'un milliard cette année

Commentaires

Accueil
Menu