Plein ecran

Plan social à « L’Express » : 240 salariés concernés, Christophe Barbier pris à partie

Sep
2015
[…] Situation tendue à l’Express, où est prévu un plan social d’envergure, prévoyant le départ de 125 salariés, auxquels il faut ajouter des pigistes. Il fait suite aux 115 départs volontaires entrant dans le cadre de la clause de cession ouverte il y a quelques mois […]

Au final, le groupe fondra de 700 à moins de 500 salariés, selon le pointage de l’AFP. Les effectifs des rédactions seraient amputés d’environ un tiers. De source interne, quasiment tous les services seraient touchés. Et le Plan de Sauvegarde de l’Emploi viserait en particulier les « patrons » des différentes rubriques.

Lundi soir, les salariés étaient « sous le choc », confiait une source syndicale. L’ambiance était tendue à la fin de la réunion. Christophe Barbier, directeur de la rédaction, a été « pris à partie ». […] Le déficit cumulé s’élève à plus de 86 millions d’euros sur la période 2006-2014. La perte en 2015 devrait être de l’ordre de 4 millions d’euros, soit le double que celle initialement estimée en début d’année par l’ancien actionnaire.

En y ajoutant les coûts de la clause de cession, la perte s’élève à 14 millions. Altice évoque aussi « des chiffres d’abonnements et de diffusion en réalité très inférieurs aux chiffres publiquement annoncés, une situation que nous avons dénoncée et corrigée ». […]

Dès vendredi, dans une lettre ouverte transmise à Patrick Drahi, la Société des Journalistes de « L’Express » (SDJ) appelait leur nouvel actionnaire  « à surseoir à tout carnage éditorial et humain ». « A défaut, vous apparaîtrez comme celui qui aura anéanti l’un des fleurons de la presse française », prévenait-il.

Les Échos

Calais (62) : Une filière de passeurs afghans démantelée
Hongrie : L'impact négatif des migrants sur l'activité économique

Commentaires

Accueil
Menu
X