Plein ecran

Malamine Traoré, le chauffard du périphérique ne sera pas jugé pour meurtre, la colère des policiers

Sep
2015

La mort de deux policiers, percutés par un 4×4 sur le périphérique parisien en février 2013, avait suscité un vif émoi. Alors que la cour d’appel de Paris a renvoyé le suspect devant la cour d’assises pour « violences volontaires » et non pour meurtre, des collègues des victimes veulent interpeller le ministère de la Justice.

(…) L’affaire avait provoqué une vive émotion en France. En février 2013, le conducteur d’un 4×4 Range Rover tuait deux policiers de la brigade anti-criminalité (BAC) en percutant leur voiture de fonction sur le périphérique parisien. Le chauffard, ivre, tentait d’échapper à un contrôle de police à la sortie d’une boîte de nuit.

Ce lundi, la cour d’appel de Paris a confirmé son renvoi aux assises pour « violences volontaires » et non pour meurtre, une décision qui indigne les collègues des deux victimes. « On n’a retrouvé aucune trace de freinage sur les lieux, rappelle Rodolphe Schwartz, ancien policier à l’origine d’une marche blanche en mémoire des victimes, quelques jours après les faits. Il y avait de sa part une volonté délibérée de tuer. »

BFM TV


A relire :

Tarascon (13) : En France depuis 1 mois, il égorge son père et se revendique de Daesh
Calais : neufs blessés dans une bagarre opposant 200 migrants

Commentaires

Accueil
Menu