Plein ecran

Arno Klarsfeld : « Revenir sur le droit du sol est une grave erreur ! »

Juin
2015

Tribune de l’avocat franco-israélien Arno Klarsfeld mettant en garde contre un éventuel retour au droit du sol. Il a été président de l’Office français de l’immigration et de l’intégration (2011-2013).

La France est belle parce qu’elle estime qu’un enfant né en France, même de parents étrangers, qui y a passé toute sa vie et qui est passé par l’école devient Français parce que l’éducation l’a fait devenir ainsi… Il y a quelque chose de triste et de rabougri à revenir sur ce principe.

En 2011 lorsque remettre en cause le droit du sol avait été proposé par une partie de l’UMP, j’avais dit, en tant que président de l’Office français de l’immigration et de l’intégration, que c’était une mauvaise mesure allant dans le sens de faire des jeunes nés en France de parents étrangers « des CDD » ou comme l’avait dit Xavier Vallat « des stagiaires de la nationalité française ». C’est une mauvaise mesure d’un point de vue pratique d’abord.

Sur 30 000 jeunes qui acquièrent la nationalité française par le droit du sol, 27 000 en font la demande dès 16 ans, ainsi « l’automaticité » de l’acquisition de la nationalité française ne touche que 3 000 jeunes. 90% en font la demande et manifestent leur volonté de devenir français. On ne légifère pas pour si peu. L’initiative est donc purement idéologique et n’a aucun impact sur une diminution de l’immigration. De nombreux Français ignorent ce que recouvre le droit du sol. Ils s’imaginent qu’il suffit de naître en France et hop, immédiatement on est Français, alors qu’il faut y avoir passé les 5 dernières années avant 16 ans. On peut tout à fait rallonger cette durée, la faire passer à 7, 8 ou 10 ans mais remettre en cause le droit du sol est inutile et injuste.

C’est une mauvaise mesure d »un point de vue moral ensuite. […]

Source

Islam : Nadine Morano dénonce « les réseaux infiltrés qui sont là pour vouloir détruire notre civilisation »
Montigny-en-Gohelle (62) : quotidiennement caillassés, les riverains sont à bout de nerfs

Commentaires

Accueil
Menu
X