Plein ecran

Cambadélis : « La gauche s’est laissé contaminer par l’idéologie antirépublicaine »

Juin
2015

Reconduit à la tête du PS, Jean-Christophe Cambadélis déplore que la gauche, depuis 2012, ait renoncé à combattre et ait reculé devant un « bloc réactionnaire majoritaire ». Il promet d’instaurer un nouveau « rapport de forces » avec le gouvernement pour « repartir à l’offensive ».

La laïcité, si vous ne prenez que la loi de 1905, c’est seulement la séparation des Eglises et de l’Etat. Aujourd’hui, pourquoi je parle de fraternité laïque ? Parce qu’il faut intégrer l’islam sans que cette religion soit normative pour le reste de la société.

Comprenez-vous le désarroi de l’électeur de gauche ?

Oui, parce que je pense qu’il y a un retournement du rapport de forces idéologique. On n’est plus dans les années 1960, 1970 ou 1980. Aujourd’hui, l’identité a pris le pas sur l’égalité. La gauche ne maîtrise plus les débats politiques, elle est sur la défensive.

Il y a une droitisation des esprits et de la société française ?

Il y a un bloc réactionnaire majoritaire qui nous fait reculer. Il faut repartir à l’offensive. […]

Elle a trop utilisé les mots de la droite, comme l’a dit Christiane Taubira dans « L’Obs » ?

La gauche s’est laissé contaminer par l’idéologie dominante : l’idéologie antirépublicaine. L’égalité est devenue l’égalitarisme.

La liberté, sous-entendu le consumérisme individuel, est placée plus haut que la liberté collective, le droit de vivre ensemble. La fraternité est remise en question par le fait que l’ennemi, c’est le voisin de palier, le Maghrébin, le musulman ou le juif.

Tout cela conduit à des reculs considérables. Comme en plus nous vivons une crise économique majeure, une révolution de l’immatériel, et subissons l’avènement de l’enjeu écologique, la gauche est assaillie. Elle n’arrive plus à sortir la tête de l’eau et à réarticuler un discours. […]

Source

Parti des Indigènes : "Être tout simplement blanc est une terrible humiliation"
Des blessés par balles à Marseille, Vitry-sur-Seine et Grenoble (Maj)

Commentaires

Accueil
Menu
X