Plein ecran

La Cour européenne des droits de l’homme classe l’Italie comme pays peu sûr pour les réfugiés

Juin
2015

La Suisse doit cesser de renvoyer des requérants d’asile vers l’Italie comme elle le pratique en vertu de l’accord de Dublin. Une pétition dans ce sens signée par 9000 personnes et une trentaine d’organisations a été remise mercredi au Conseil fédéral.

Emmenée par Solidarité sans frontières, les pétitionnaires proposent que la Suisse traite sur son territoire les demandes d’asile des requérants. A l’appui de leur demande de déroger à l’accord de Dublin, les auteurs de la pétition invoquent les conditions exceptionnellement dramatiques dans lesquelles les requérants sont traités dans la Péninsule, qui ne parvient pas à faire face à l’afflux qui se concentre sur ses côtes.

Des représentants des pétitionnaires ont exprimé ces conditions par une « action sac de couchage », en remettant les paraphes devant le Palais fédéral. « Berne continue de renvoyer des requérants d’asile en Italie alors que, faute de structures d’accueil adéquates et en nombre suffisant, la plupart d’entre eux se retrouveront sans assistance aucune », déclare Amanda Ioset, secrétaire politique de Solidarité sans frontières, cité dans le communiqué de son association.

Un arrêt de la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) donne du moulin aux pétitionnaires. Début novembre dernier, la cour a déclaré que la Suisse violerait l’interdiction de la torture et des traitements inhumains ou dégradants (art. 3 CEDH) en renvoyant sans garantie une famille afghane vers l’Italie. L’accord de Dublin prévoit pour sa part que la demande du requérant doit être traitée dans le premier Etat signataire dans lequel il a pénétré en Europe….

Source

Merci à MadeInCH

La CEDH condamne la Belgique à payer 6.500 euros à un terroriste pour avoir voulu le renvoyer au Maroc
Paris : Manifestation de "clandestins" dans la rue du Premier Ministre

Commentaires

Accueil
Menu
X