Plein ecran

Le grand méchant sac (Màj vidéo)

Avr
2015

Addendum du 07/04/2015 : Est-ce bientôt la fin des sacs plastiques à usage unique ?

En décembre, l’Assemblée nationale a examiné un projet de loi sur la transition énergétique. Parmi les grands coupables, le sac plastique qui dépanne le consommateur lorsqu’il fait ses courses. Selon les chiffres du gouvernement, 5 milliards de sacs plastiques sont encore distribués aux caisses des magasins, ainsi que 12 milliards dits “fruits et légumes”.

Un amendement voté le 25 juin 2014 prévoit d’interdire les sacs plastiques à usage unique à partir du 1er janvier 2016. 10 mois pour se débarrasser d’un produit installé dans notre quotidien, dans nos habitudes depuis près de 60 ans.

Qu’est-ce qui va succéder à ce bon vieux sac ? Peut-on fabriquer des sacs biodégradables à base de matière organique ? Sont-ils vraiment écolos ? Enquête sur la trace des alternatives au sac plastique.

Au 1er janvier 2016, les sacs plastiques à usage unique seront totalement interdits. Sylvain, poissonnier, fait déjà un effort: à ses clients, il ne distribue que des sacs avec la mention rassurante « écologique, 100 % dégradable, auto-destructible« . Mais ces sacs tiennent-ils leurs promesses ?

À Londres, Michael Laurier, le patron de l’entreprise Symphony Environmental, qui produit ces nouveaux sacs « oxobiodégradables« , jure que oui : ils se fragmentent en quelques mois sous l’effet de la chaleur et de la lumière. Ensuite, les morceaux sont ingérés par des micro-organismes, de telle sorte qu’il n’en reste rien.

Mais en Belgique – où ces sacs sont interdits –, Bruno De Wilde, chercheur du laboratoire indépendant Organic Waste Systems, en doute. Tous les sacs qu’il a testés sont détruits après quelques semaines dans la terre, mais tous échouent à l’épreuve chimique. « Il y a encore des microplastiques dans le milieu. Si le plastique est fragmenté, on peut se demander quel est le mieux pour le milieu : des plastiques en grandes pièces ou une sorte de poudre de plastique qu’on ne peut plus ramasser ? Personnellement, je pense que c’est pire pour l’environnement« , déclare-t-il

"Pharos" : Comment traquer le cyberdjihadisme sur internet
Mariages chinois : Jean Germain, sénateur PS et ancien maire de Tours, s'est suicidé le jour de son procès

Commentaires

Accueil
Menu
X