Plein ecran

Le trésor des abysses

Fév
2015

Un nouvel eldorado industriel est peut-être au fond des mers. La technologie d’aujourd’hui permet d’exploiter d’immenses gisements de métaux, repérés depuis 1985 dans tous les océans du globe.

À 3.500 mètres de profondeur, au milieu de l’Atlantique, se trouvent des cheminées hautes de 70 mètres qui crachent des panaches d’eau chauffée à 350 degrés par les volcans sous-marins. Ici se trouverait un des gisements de métaux les plus riches au monde: selon les estimations, il y aurait 150 millions de tonnes de cuivre.

À 5.000 mètres, on recense des milliers de nodules hyperconcentrés en métaux. Ils contiendraient 275 millions de tonnes de cuivre, 340 millions de tonnes de nickel et 78 millions de tonnes de cobalt. Bref, de quoi alimenter l’industrie pendant des dizaines d’années

Yves Fouquet est un éminent géologue français de l’Ifremer. Il explore les océans avec le sous-marin Nautilus, capable de plonger jusqu’à 6 000 mètres. Il trouve de l’or, de l’argent, des métaux rares… Des dizaines de permis d’exploration ont été attribués pour exploiter ces fonds sous-marins, mais la phase industrielle ne devrait commencer que dans deux zones d’Afrique et d’Asie.

Les chercheurs tirent tout de même le signal d’alarme : ces cheminées sont des oasis de vie animale et microbienne. Une exploitation minière détruirait tout.

Aidez-nous à administrer ce site

 

 


 

Abonnement mensuel

 

Abonnement hebdomadaire

Commentaires

X