Plein ecran

Terrorisme : Quand Interpol suggérait d'armer les citoyens (2013)

Jan
2015

Le secrétaire général d’Interpol Ronald Noble a déclaré que les États-Unis et le reste du monde démocratique étaient à la croisée des chemins en matière de sécurité à la suite de l’attaque mortelle d’Al Shabab le mois dernier contre un centre commercial de Nairobi, Kenya – suggérant que l’armement des citoyens pourrait constituer une réponse.

By (traduction libre par Fortune).

Au cours d’un entretien exclusif avec ABC News, Noble a affirmé qu’il n’y avait réellement que deux options pour protéger les sociétés ouvertes des attaques frappant les cibles vulnérables comme le Westagte mall :

Créer des périmètres sécurisés autour de ces cibles, ou autoriser les citoyens à porter leur propres armes afin de se protéger.

Selon Noble, « nos sociétés doivent réfléchir à la manière dont elles doivent aborder le problème. L’une consiste à dire que nous voulons une population armée, et vous pouvez en comprendre la raison. Une autre est de dire que la protection des cibles vulnérables est telle que pour y pénétrer, vous devez franchir un dispositif de sécurité extraordinaire« .

Les propos de Noble interviennent alors que l’assemblée générale de la 82ème réunion annuelle des instances suprêmes d’Interpol vient tout juste de s’ouvrir officiellement. Cette dernière se déroule à Cartagène, en Colombie, et souligne les progrès enregistrés au cours de la dernière décennie contre les célèbres cartels de la drogue, souvent considérés comme le vrai pouvoir du pays.

Le secrétaire général, un Américain qui a précédemment dirigé l’exécutif du département du Trésor américain, a déclaré devant les journalistes au cours d’une brève conférence de presse que l’attaque du Westgate mall serait considérée comme une évolution du terrorisme.

Depuis le 11 septembre, au lieu de viser le Pentagone ou le World Trade Center qui bénéficient désormais d’une plus grande sécurité, les terroristes se concentrent sur des sites peu sécurisés et particulièrement fréquentés.

Au moins 67 personnes avaient été tuées en à peine plus d’une journée au Westgate mall, plus de 60 d’entre elles étaient des civils. Le groupe terroriste somalien Al-Shabab allié d’Al-Qaeda avait revendiqué l’attaque, mais les enquêteurs essayent toujours de déterminer qui sont ceux qui ont planifié cette frappe, où ils se trouvent et quelle est leur prochain objectif. Les autorités américaines en Ouganda ont émis un avis d’alerte la semaine dernière, craignant une autre attaque similaire en Afrique.

Citant un récent appel d’Al-Qaeda appelant ses frères, « à frapper des cibles vulnérables, et à le faire en petits groupes » Noble déclare que les forces de l’ordre sont désormais confrontées à une tâche colossale.

« Comment protégez-vous des cibles vulnérables? C’est un réel défi. Vous ne pouvez pas avoir des policiers armés partout »

a t-il déclaré aux journalistes.

« Pour Interpol, une des méthodes pour protéger  les cibles vulnérables consiste à rendre plus difficiles les déplacements internationaux des terroristes. Aussi essayons-nous d’inciter les pays à… contrôler les passeports, les meilleurs amis des terroristes, afin de limiter leurs mouvements d’un pays à l’autre. Et nous sommes également capables de partager plus d’informations concernant les personnes suspectées de terrorisme. »

Dans son entretien avec ABC News, Noble s’est montré plus direct en évoquant son propre pays.

« Demandez-vous : si cela avait eu lieu à Denver dans le Colorado, si ça avait eu lieu au Texas, est-ce que ces gars auraient été en mesure de tirer sur les gens au hasard pendant des heures ou des jours ? »

interroge Noble en faisant référence à des États possédant une tradition pro-armes.

« Ce que je suis en train de dire c’est que la police doit s’interroger partout dans le monde sur la question du contrôle des armes. De même que les citoyens. Vous devez vous demander,

est-ce que des citoyens armés sont désormais plus nécessaires qu’ils ne l’étaient dans le passé avec cette évolution du terrorisme ? »

C’est quelque chose qui doit être débattu.

« Pour moi, c’est une question fondamentale »

a t-il poursuivi.

« les gens sont prompts à dire « contrôle des armes« , les gens ne devraient pas être armés, etc.

Je pense qu’ils doivent se demander :

Si vous aviez été au Westgate mall, qu’auriez-vous préféré? Être dans une ville régie par le contrôle des armes où aucun citoyen n’est armé ou bien dans un lieux comme Denver ou au Texas ? »

Antérieurement à l’attaque du Westgate mall, le débat sur le contrôle des armes a soulevé les passions à maintes reprises aux USA, après une série d’affaires de carnages, y compris un drame survenu dans un cinéma d’Aurora… dans la banlieue de Denver au Colorado.

Abc News

Aidez-nous à administrer ce site

 

 


 

Abonnement mensuel

 

Abonnement hebdomadaire

Commentaires

X