Plein ecran

Les milliardaires se sont enrichis de 92 milliards de dollars en 2014

Jan
2015

Les 400 personnes les plus riches concentrent une fortune de 4.100 milliards de dollars, selon Bloomberg. Elle n’a augmenté « que » de 2,3 % cette année, malgré la montée en puissance des milliardaires chinois.

4.100 milliards de dollars. C’est le montant de la richesse des 400 personnes les plus riches de la terre selon Bloomberg. Elle s’est accrue de 92 milliards cette année, soit une progression de 2,3%. Une hausse moins impressionnante qu’en 2013, lorsque les 300 personnes les plus riches avaient vu leur fortune croître de 500 milliards de dollars.

La performance des Bourses mondiales, notamment dans les pays émergents (Russie, Brésil…) ou en Europe, peut expliquer le ralentissement de la croissance, surtout exprimé en dollars. L’indice MSCI World n’a ainsi progressé que de 4% cette année, contre +24% en 2013.

Sans surprise, Bill Gates demeure l’homme le plus riche du monde avec une fortune estimée par Bloomberg à 87,6 milliards de dollars (+9,1 milliards). Il devance Warren Buffett (+13,7 milliards à 74,5 milliards) qui a bien profité de la hausse de Wall Street pour ravir la deuxième place au mexicain Carlos Slim, dont la richesse a fondu de 628 millions en un an… Le principal perdant du Top 5 mondial s’appelle Amancio Ortega Gaona (-4,6 milliards à 61,8 milliards).

Liliane Bettencourt demeure la personnalité française la plus riche (à 33,3 milliards), malgré une baisse de 772 millions de sa fortune, et reste la troisième femme derrière Christy et Alice Walton, mais devant Jacqueline Mars. A noter que Laurene Jobs, veuve de Steve, est devenue la 44ème fortune du monde (17,4 milliards de dollars), grâce à la bonne tenue du cours d’Apple (+41% en un an). Enfin le propriétaire d’Altice-Numéricable Patrick Drahi est l’européen dont la fortune a le plus progressé cette année (+6,3 milliards).

1) Les Américains se taillent la part du lion

Les Américains trustent 10 des 15 plus grosses fortunes du monde, dont les deux premières avec Bill Gates et Warren Buffett, devant les deux frères industriels Charles et David Koch (plus de 100 millliards à eux deux), Larry Ellison (Oracle, 49,4 milliards) et la famille Walton, propriétaire du géant de la distribution Wall-Mart. Le fait saillant : la montée en puissance de Mark Zuckerberg qui devient le 13ème homme le plus riche du monde avec 35,3 milliards de dollars (et l’un des plus jeunes puisqu’ils ne sont que 11 à avoir moins de 40 ans), devant les créateurs de Google (Larry page et Sergey Brin) et surtout devant Jeff Bezos, dont la fortune a fondu de 7,2 milliards l’an dernier. Une différence qu’on retrouve quand on regarde l’action Facebook, qui affiche un gain de 46% depuis le début de l’année, contre un repli de 22 % pour Amazon. Revers de fortune aussi pour Sheldon Adelson (- 8,7 milliards), pénalisé par la chute de l’activité des casinos à Macao, où son groupe Las Vegas Sands réalise plus de la moitié de son activité. C’est une conséquence de la lutte anti-corruption lancée en Chine et qui déprime le secteur dans l’ancien comptoir portugais rendu à la Chine en 1999.

2) La Chine émerge avec Alibaba

L’introduction en Bourse d’Alibaba, géant chinois de l’e-commerce, restera l’un des temps forts de l’année sur les marchés. La plus grosse IPO de l’Histoire a fait la fortune de son fondateur Jack Ma. Elle est passée en un an de 3,6 à 28,7 milliards de dollars, lui permettant d’occuper le 22ème rang du classement Bloomberg ! Personne n’a gagné autant d’argent que lui, pas même Wang Jialin, dont la fortune a doublé à 25,3 milliards. A 60 ans, Jialin, ancien soldat de l’armée populaire de libération, est présent dans le mobilier commercial, le tourisme et la distribution. Il est aussi le plus gros opérateur de salles de cinémas dans le monde.

Autre personnalité marquante, Wang Jing (42 ans), principal actionnaire de la société de télécommunication chinoise Xinwei. En un an, sa fortune est passée de 1,1 milliard à 7 milliards de dollars. Wang Jing s’est surtout fait un nom en étant l’un des principaux financiers du projet du canal du Nicaragua qui vient d’être lancé. Pour compléter ce tableau, signalons aussi le milliardaire de Hong Kong, né à Taiwan et diplômé de Yale : Joseph Tsai, qui a profité de la formidable valorisation d’Alibaba dont il est un co-fondateur, plus discret.

Au total, ils sont 5 chinois parmi les 10 milliardaires ayant le plus augmenté leur fortune cette année. Selon Bloomberg, la richesse des 10 chinois les plus fortunés s’est accrue de 48 milliards de dollars en un an ! A noter que l’octogénaire Li Ka-Shing demeure l’asiatique le plus riche (17ème mondial avec 29,8 milliards).

3) La bérézina russe

Pour les oligarques russes , les années se suivent et malheureusement se ressemblent. L’an dernier, les magnats Akhmetov (ukrainien), Deropaska et Mordashov avait souffert de la chute des marchés des matières premières. Bis repetita cette année avec en toile de fonds la chute des prix du pétrole, le plongeon du rouble et les sanctions occidentales contre certains proches du Kremlin. Parmi les plus touchés, Leonid Mikhelson (groupe gazier Novatek, -7,8 milliards), Alisher Ousmanov (Mettaloinvest, -6,5 milliards) ou encore Vladimir Lissine (-6,2 milliards). Vladimir Evtushenkov de son côté a été arrêté et placé en résidence surveillée. Il est soupçonné de blanchiment d’argent. L’ex 15ème fortune russe a perdu 80% de sa fortune et est même sorti du classement établi par Bloomberg.

4) La percée de Patrick Drahi en France

Ils sont 5 français parmi les 100 premières fortunes mondiales selon Bloomberg. Un classement presque intangible où l’on retrouve Liliane Bettencourt, Bernard Arnault (propriétaire des Echos), François Pinault et Serge Dassault. Mais ils sont rejoints dans le top 100 par un nouveau : Patrick Drahi, qui grimpe à la 94ème place. Le boulimique patron d’Altice (Numéricable, SFR, bientôt Portugal Telecom…) pèse à présent 11,5 milliards de dollars, soit 6,3 milliards de plus qu’il y a un an. Son concurrent Xavier Niel a de son côté accru sa fortune de 1,1 milliard de dollars (à 8 milliards), mais ne pointe encore qu’à la 156 place. Que ce serait-il passé s’il avait pu mettre la main sur l’opérateur américain T-Mobile US ?

5) De nouvelles têtes

Enfin, 86 nouvelles têtes ont gagné le titre de milliardaire selon Bloomberg, sans entrer toutefois dans sa liste des 400, dont la barre d’entrée est située à 4 milliards. Parmi eux, les héritiers d’Hélène Pastor, assassinée à Monaco cette année, et qui se sont partagés 13 milliards de dollars. Sans oublier Carlos Pellas, devenu le premier milliardaire du Nicaragua à 61 ans. Parti d’une sucrerie familiale, celui qui a survécu à un accident d’avion en 1999 a créé un empire dans la banque, le tourisme et le bio-carburant. Autre fortune familiale émergente, les Batista, qui ont créé à coup d’acquisitions la société JBS, le plus grand producteur de bœuf du monde (12,7 milliards de dollars de capitalisation).

Après deux années fastes, 2015 pourrait être encore une période favorable pour les milliardaires, dans un contexte de taux d’intérêt bas et de hausse des prix de l’immobilier. Sans oublier la baisse des prix du pétrole, dont l’impact sera loin d’être négligeable pour la croissance mondiale, pour le portefeuille des ménages et in-fine pour les profits des plus grandes entreprises et de leurs actionnaires.

Les Echos

Les nouveaux végétariens
Italie : Sauvés de la boucherie, des chevaux Français retrouvent une seconde vie

Commentaires

Accueil
Menu
X