Plein ecran

La solitude s'aggrave en France

Juil
2014

Un Français sur huit est seul : en 2014, la solitude touche désormais 5 millions de personnes, un phénomène qui s’est surtout aggravé chez les plus âgés, même s’il n’épargne plus les jeunes, révèle lundi une enquête de la Fondation de France.

Edward Hooper – Automat (1927)

Les Français sont un million de plus qu’en 2010 à ne pas avoir de relations sociales au sein des cinq réseaux de sociabilité (familial, professionnel, amical, affinitaire ou de voisinage), souligne cette étude.

Si un Français sur huit est aujourd’hui seul, un sur trois risque de le devenir, poursuit l’enquête.

De toutes les générations, les plus de 75 ans ont subi de plein fouet cette montée de la solitude depuis quatre ans: en effet, une personne âgée sur quatre est désormais seule (27% en 2014 contre 16% en 2010).


Selon l’enquête, tous leurs réseaux de sociabilité se sont affaiblis et le phénomène s’est notamment amplifié dans les grandes villes. Ainsi, 33% des personnes âgées résidant dans une ville de plus de 100.000 habitants sont en situation d’isolement, contre 21% de celles résidant au sein d’une commune rurale.

Sans surprise, la perte d’autonomie et la maladie « jouent de manière très négative sur le maintien ou le développement de la vie sociale ».

En parallèle, la solitude s’est également aggravée chez les plus jeunes, puisque le phénomène touche désormais les 18-29 ans, « jusque là préservés », et chez les moins de 40 ans, la solitude a doublé en quatre ans (7% en 2014 contre 3% en 2010).

La pauvreté et l’accès à l’emploi semblent déterminants pour l’intégration sociale, souligne l’étude.

L’incidence du chômage est particulièrement forte entre 50 et 59 ans puisque, selon l’étude, 29% des demandeurs d’emploi de plus de 50 ans sont seuls (contre 12% en moyenne sur l’ensemble de la population).

En 2014, près d’un Français sur trois ne dispose que d’un seul réseau (familial, professionnel ou amical), notamment les inactifs, les bas revenus et les moins de 40 ans.

Or « un seul réseau ne semble plus suffire à assurer la pérennité et la densité des liens sociaux ».

Le Figaro

(Merci à DANY)

Lewis Mumford, Techniques autoritaires et démocratiques
Pour sauver l'économie, faut-il brûler les billets de banque ?

Soutenez Fdesouche

Solution 1 : Faire un don avec paypal ou carte bancaire




Solution 2 : S'abonner avec paypal


Option A : paiement mensuel



Option B : paiement hedomadaire




Solution 3 : Faire un don par chèque


Chèque à l'ordre d'Esprit de Clocher
Esprit de Clocher 64, rue Anatole France 92300 Levallois-Perret France



Solution 4 : Faire un don en Bitcoin


Adresse bitcoin : 1KyyRyYGMMfxYi6qCGkFARQ1TcqcrumoC4



Commentaires

Accueil
Menu
X