Plein ecran

Zones grises : Quand les Etats perdent le contrôle

Mar
2014

la notion de « zone grise » se définit comme un « espace de dérégulation sociale, de nature politique ou socio-économique, (…) où les institutions centrales ne parviennent pas à affirmer leur domination, laquelle est assurée par des micro-autorités alternatives ». L’auteur confronte cette notion avec des cas concrets comme par exemple Gaza, la mer de Chine, certaines régions du Pakistan ou encore la Seine-Saint-Denis…


Gaïdz Minassian, chercheur associé à la Fondation pour la Recherche Stratégique (FRS), auteur de « Zones grises – Quand les Etats perdent le contrôle », Ed. Autrement, 2011. (7 minutes).

L'objectivité des journalistes en cinq secondes (vidéo)
Sauvetage de 400 migrants au large de la Crète

Commentaires

Accueil
Menu
X