Plein ecran

L’austérité est une manière de vivre

Sep
2012

Le mot-clé “austerity” (« austérité« ) commence à entrer dans le vocabulaire estonien. On le dit et l’entend de plus en plus. Le dictionnaire Merriam-Webster l’a même déclaré mot de l’année. En estonien, le mot “austérité” a une couleur grise et une odeur de pauvreté.

Vivre comme des petites souris

 

Comment les Estoniens pratiquent-ils l’austérité ?

Les jeunes filles vont à Londres pour travailler comme serveuses. Elles y gagnent pas mal d’argent mais choisissent de vivre comme des petites souris en partageant une petite chambre à trois.

Les hommes partent travailler en Finlande dans le bâtiment en emportant avec eux un sac de provisions pour une semaine – du saucisson, du fromage, des briques de soupe et des canettes de bière – ne laissant derrière eux que des poubelles et une mauvaise odeur.

Un orchestre symphonique part donner un concert à l’étranger et les musiciens emportent avec eux leurs sacs de sandwiches ! L’argent de poche sera dépensé pour les livres.

L’austérité est sévère.

(…)On peut dire que l’austérité est un état de santé mentale et physique connu pour les Estoniens. Dans notre histoire, nous avons toujours été habitués à vivre avec. Etant donné que le projet, lancé en 2005 par le Parti de la réforme, de hisser en 15 ans l’Estonie au rang des pays les plus riches d’Europe n’a pas réussi à cause de la crise économique, ce parti semble avoir choisi un autre objectif :

figurer au rang des pays les plus austères en Europe pour commencer, et ensuite s’efforcer de remporter le titre du pays le plus austère du monde. Un objectif tout de même plus intéressant pour l’élite politique que de gouverner l’Estonie en s’ennuyant.

Presseurop.ue

 

Les identitaires de Rebeyne prêts à en découdre avec les musulmans à Lyon
Eric Naulleau : "Ceux qui hurlent à la liberté d'expression sont les mêmes qui demandent à ce que Millet soit viré de chez Gallimard" (vidéo)

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu