Plein ecran

Sécurité : en 2015, les gendarmes peuvent désormais « prédire » l’avenir

Mai
2015

Le bâtiment est flambant neuf, les pelouses ne sont pas encore sorties de terre, le macadam est frais. Modèle ? Le labo du FBI à Quantico et ses homologues suédois ou danois. Bienvenue au PJGN, le Pôle judiciaire de Gendarmerie nationale, à Cergy-Pontoise, dans le Val-d’Oise. (…)

Cette dernière entité renferme en son sein une division spécialisée notamment dans une discipline encore peu connue : l’analyse prédictive. Le travail de ces gendarmes consiste tout simplement… à prédire l’avenir. Objectif : mieux prévenir le risque par un déploiement des effectifs plus intelligent et adapté.

« On ne peut pas dire qu’un individu est préprogrammé pour commettre un meurtre. Nous travaillons sur le développement de faits, leur étendue et les axes les plus importants à surveiller. C’est une analyse de l’espace qui est fondamentale en gendarmerie », explique-t-il.

Concrètement, ces gendarmes exploitent différentes données statistiques afin de permettre aux groupements (échelon départemental de commandement de la gendarmerie, Ndlr) et régions de gendarmerie de connaître les tendances de la délinquance dans le temps et dans l’espace (…)

Source

L'or noir devrait rester moins cher longtemps
UK : Une enquête démontre qu'une large majorité des jeunes anglais estime que les immigrés leur volent leurs emplois

Commentaires

Accueil
Menu
X