Plein ecran

Les assassinats de deux activistes d’extrême gauche revendiqués plus de trente-cinq ans après les faits

Mai
2015

Un ancien membre de l’Action française, mort en 2012, affirme dans un livre posthume avoir participé aux assassinats d’Henri Curiel en 1978 et de Pierre Goldman en 1979, deux figures de l’extrême gauche des années 1970.


C’est un mystère vieux de plus de trente-cinq ans qui vient peut-être d’être résolu. Dans un livre intitulé Le Roman vrai d’un fasciste français (La Manufacture de livres), paru le 24 avril, René Resciniti de Says revendique les assassinats de deux figures de l’extrême-gauche des années 1970, Henri Curiel et Pierre Goldman. Mais comme le rappelle Livres Hebdo, qui relaie l’information mercredi 5 mai, l’ancien membre de l’Action française ne pourra pas être mis en examen pour ces deux meurtres, car il est mort en 2012, à l’âge de 61 ans.

(…) France Tv

"Jacques Chirac, un président tête de veau", juge Éric Zemmour
François Hollande admet avoir armé les "rebelles syriens" en violation de l'embargo

Commentaires

Accueil
Menu
X