Plein ecran

Alexandra Schwartzbrod : « Il serait temps que l’Europe se rappelle et assume qu’elle est une terre d’immigration »

Avr
2015

Editorial d’ Alexandra Schwartzbrod dans Libération.

Et si on ouvrait nos portes aux migrants ? Et si, au lieu de le combattre, on organisait leur accueil en Europe ? Ce flux de réfugiés fuyant la guerre et la misère, qui n’a pas atteint un tel niveau depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, ne se tarira pas tout seul, nous le savons tous. Le chaos est tel en Libye, mais aussi dans tout le Moyen-Orient et dans certains pays d’Afrique, que beaucoup vont essayer de profiter des conditions climatiques favorables du printemps et de l’été pour essayer de sauver leur peau, au risque de la perdre. Alors allons-nous continuer à les regarder se noyer sans bouger ?

L’heure n’est plus aux cris d’orfraie ni aux lamentations mais aux solutions concrètes. Les responsables de l’Union feraient bien d’en prendre conscience au lieu de tergiverser, faute de quoi nous aurons bientôt tous honte d’être Européens.

Diverses idées circulent depuis quelques jours : utiliser des drones pour aller pulvériser le moindre chalutier libyen afin qu’il ne prenne plus la mer, envoyer des commandos pour mener des interventions ciblées contre les passeurs, etc. Mais si, tout simplement, les pays d’Europe s’entendaient pour accorder des permis de séjour et de travail temporaires, comme le suggère dans ces pages l’économiste Emmanuelle Auriol ? Après tout, les sommes colossales données aux passeurs pourraient être bien mieux utilisées sur notre territoire. […]

Libération

Climat : La Chine boude le charbon pour lutter contre la pollution
17 avril 1975, les Khmers rouges ont vidé Phnom Penh

Commentaires

Accueil
Menu
X