Plein ecran

Métropole lilloise : un réseau bulgare récupérait les prestations sociales versées aux mendiants Roms

Mar
2015

Mardi, les enquêteurs de la Sûreté du Nord, ont interpellé un homme et une femme dans un camp de familles roms de Roubaix, soupçonnés d’avoir forcé sept adultes bulgares à mendier sur les carrefours de la métropole lilloise. Le système était très organisé, et rapportait des dizaines de milliers d’euros par an.

L’affaire débute à l’automne dernier, sur une information d’un officier bulgare de liaison, basé à Paris. L’homme indique aux policiers français qu’une organisation criminelle obligerait des ressortissants bulgares à mendier, sous contrainte, dans la métropole lilloise. […]

L’enquête est confiée à la Sûreté du Nord (SD), qui identifie un camp de familles roms situé rue de la Vigne à Roubaix. Des surveillances sont mises en place pendant plusieurs mois, où apparaît un total de sept adultes victimes, obligés de faire la manche plusieurs heures par jour sur des carrefours dans la métropole lilloise. Un « gros bras » et une « matrone » conservaient leurs papiers d’identité. […]

Chaque mendiant rapportait au réseau plusieurs dizaines de milliers d’euros par an, dont une partie était renvoyée en Bulgarie, par mandat postal. Par ailleurs, l’organisation récupérait aussi la totalité des prestations sociales versées aux victimes.

Mardi, la SD et le Groupe d’intervention régional (GIR) ont interpellé le « gros bras » âgé de 57 ans et une femme de 59 ans. Le premier a été remis en liberté, la seconde doit être présentée devant un magistrat.

Source

Commentaires

X