Plein ecran

Marseille (13) : un couple sème la terreur dans le centre ville

Mar
2015

Durant tout un après-midi, ils ont semé la terreur aux quatre coins du centre-ville. « Ils étaient dans un engrenage de violences type Orange mécanique », confie même un enquêteur de la division centre qui a mené ces investigations qui ont abouti à l’arrestation du duo mercredi vers 18h, à la sortie du métro Castellane (6e), suite à un énième incident.

Tout a démarré rue de la prison, dans le quartier de l’Hôtel de Ville (2e).

Lucie, 28 ans, n’apprécie pas du tout le regard que vient de porter une automobiliste sur son compagnon, Khalid, 24 ans. Elle se dirige droit sur la voiture, balance des coups de pied dans la carrosserie, casse une vitre et se met à frapper la victime de 26 ans. Khalid lui aussi participe à ce passage à tabac en assénant plusieurs coups de poing au visage de l’automobiliste.

Ils filent vers le Vieux-Port, en laissant leur souffre-douleur ensanglanté et sous le choc.

Le couple entre dans le métro Vieux-Port. En quelques secondes, ils s’accrochent avec trois jeunes filles de 15, 16 et 17 ans.

Elles sont également tabassées, rouées de coups au sol sous l’œil des caméras de vidéosurveillance de la RTM.

Les deux furies retournent finalement vers le bas de la Canebière.

Là, c’est la femme d’un couple, âgée de 60 ans, qui reçoit gratuitement des gifles de Lucie alors que Khalid tire les cheveux de sa fille jusqu’à la traîner au sol sur plusieurs mètres et de s’enfuir rue Beauvau, dans le quartier de l’Opéra (1er).

C’est donc au métro Castellane que ce tourbillon de violence sera stoppé net par les fonctionnaires de la brigade VTT de la division centre alors qu’un homme venait de s’interposer entre le couple déchaîné et une nouvelle et jeune victime.

Au commissariat de Noailles, alors qu’ils étaient installés dans une salle d’attente, Lucie ne trouvait rien de mieux, pour clore ce festival, que de baisser son pantalon et uriner au sol. Elle était rapidement maîtrisée, de même que son compagnon qui prenait sa défense en menaçant de mort les policiers. En garde à vue, Lucie a nié les faits, et même devant les vidéos qui l’a montrée en pleine action et face à certaines de ses victimes en audition de confrontation. Khalid assurait lui ne plus se souvenir de rien, prétextant avoir ingurgité une demi-bouteille de vodka en début d’après-midi. Ils ont été présentés à la justice vendredi soir.

Source

Merci à quidam et titi732

Antisémitisme, islamophobie, montée du FN... "Où est passé l'esprit Charlie ?" s'interroge la LICRA
Brétigny (91) : deux voitures de la police municipale incendiées durant la nuit

Commentaires

Accueil
Menu